Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Atelier de partage d’expérience sur l’assainissement et les déchets pour des communes du Sénégal et de la Mauritanie.

Vendredi 16 Mai 2014

Un atelier de partage d’expériences sur les déchets et l’assainissement a regroupé du 6 au 7 mai 2014, des collectivités locales du Sénégal et de la Mauritanie à Podor. Des élus des communes de Rosso, Guédé, Podor, Ourrossogui, Diawara et les communautés rurales de Gainte Pate et Keur baka ont pris à ce conclave à côté de leurs homologues mauritaniens de Rosso, Boghé et Magtalahjar.

En Mauritanie et au Sénégal les ONG, le GRET, EAU VIVE et LE PARTENARIAT apportent à ces collectivités partenaires un appui technique en termes de maîtrise d’ouvrage pour l’assainissement et la gestion des déchets. Ces programmes sont mis en œuvre avec le soutien de partenaires financiers dont l’Agence Française de Développement (AFD), l’Union Européenne (UE) et d’autres les partenaires de coopération décentralisée.

« L’objectif de cet de l’atelier est de renforcer les capacités des différents élus par l’échange sur les méthodes et les outils mis en place dans les collectivités », a expliqué Nicolas Dupuy, le coordonnateur du Partenariat.

« Il vise également à identifier les contraintes auxquelles sont confrontées les autorités publiques locales et les opportunités qui s’offrent à elles, en définissant des messages de plaidoyer auprès des autorités nationales », a-t-il ajouté.

Les échanges ont tourné autour du rôle des communes et de leurs services dans la gestion et le suivi des services d’assainissement et de déchets, des modes de gestion de ces services (régie directe ou délégation à un prestataire) ou encore du financement de l’assainissement.

« Ces présentations et les débats ont permis de mettre en avant un certain nombre de points clés comme la nécessité de réaliser des études préalables (études d’impacts), l’importance des dispositifs de suivi et de contrôle des services par les collectivités maîtres d’ouvrages, le renforcement des ressources humaines au sein des collectivités, la mobilisation des ressources locales à travers la fiscalité ou encore la sensibilisation continue des populations », note M. Dupuy.

À l’occasion de cet atelier qui a regroupé une cinquantaine d’élus, la ville de Podor qui met en œuvre un programme de tri et de valorisation des déchets avec le soutien de l’UE (financements FED) a reçu le prix de « la ville la plus propre » pour témoigner de la qualité du service de collecte des déchets mis en place dans cette commune.

Outre les représentants des collectivités locales et des ONG, l’atelier, qui s’est tenu sous la présidence d’Amadou Sakho, Préfet de Podor, a rassemblé également des représentants des services déconcentrés du Ministères de l’Hydraulique et de l’Assainissement, et du Ministère de l’Environnement.


Ndarinfo.com

DSC04281
  • DSC04281
  • DSC04298
  • DSC04302
  • DSC04311