Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Baaba MAAL plaide pour la tenue des assises de la musique sénégalaise

Mardi 22 Juin 2021

La situation des jeunes artistes ne laisse pas insensible le lead vocal du « Daande Leñol ». Baba Maal plaide pour leur cause. La vingt-neuvième édition du festival international de jazz de Saint-Louis a été marquée par la prestation du leadvocal du« Daande Leñol », Baba Maal. Lors du deuxième jour, il a assuré devant un public métissé. Leader d’opinion,l’ancien pensionnaire du lycée charles De Gaulle a plaidé pour la tenue des « assises de la musique sénégalaise», voire africaine. Pour lui, c’est une façon de soutenir les jeunes artistes durement touchés par la pandémie de covid-19.


Baaba MAAL plaide pour la tenue des assises de la musique sénégalaise
La situation des jeunes artistes ne laisse pas insensible le lead vocal du « Daande Leñol ». Baba Maal plaide pour leur cause. « Je le dis très fort : il faut que des gens comme moi qui travaillent dans l’industrie de la musique, de la culture, que nous puissions prendre notre temps, faire un arrêt, nous asseoir, faire des assises de la musique sénégalaise, voire africaine pour nous ouvrir aux plus jeunes et leur faire comprendre ce qu’est le showbiz», a déclaré Baba Maal qui a tenu en haleine le public pendant plusieurs dizaines de minutes, à travers un showacoustique offert sur la scène du festival de jazz de Saint-Louis. Il a revisité son riche répertoire.


Poursuivant, le roi du «Yéla» a ajouté : « Les jeunes sont certes très talentueux, veulent promouvoir leur musique et s’afficher, mais très souvent ils ne comprennent pas comment fonctionne l’industrie de la musique, qui est producteur, qui est éditeur, réalisateur, etc. Je pense que si on ne connaît pas l’industrie de la musique, on ne peut pas vendre son travail. C’est là où se trouve le problème ».


Selon lui, la tenue des assises se justifie maintenant. « Des jeunes talents, très promoteurs avant le Covid-19, sont durement frappés par les conséquences de cette crise sanitaire mondiale qui n’a épargné aucun pays. La pandémie nous a appris de nous adapter et à coup sûr, la façon de faire la musique a changé. Le digital a été une chance pour la musique africaine. Si nous l’utilisons, nous pouvons donner plus de chance à la musique africaine. Mais ce qui m’a touché durant cette pandémie, ce sont les jeunes artistes qui avaient commencé à briller, à travailler avec des gens qui s’intéressaient à eux et tout à coup, il faut qu’ils recommencent à zéro, c’est pénible », s’est-il désolé. Baba Maal travaille pour assurer la relève. D’ailleurs, il a été accompagné durant sa prestation par les jeunes instrumentistes, Moussa Sy de la Mauritanie à la guitare solo, Franky, un Saint-Louisien à la basse et Ndiaga Mbaye à la batterie.


L’artiste-compositeur de renommée internationale a fait voyager avec son groupe le public du Saint-Louis jazz tout au long du fleuve, du Fouta Djallon, en Guinée, en passant par le Mali, le Sénégal et la Mauritanie. « Ce fleuve n’est pas seulement de l’eau à boire, c’est un trait d’union entre les peuples. Ce fleuve est ce qui va nous permettre de nous développer, c’est un levier pour le développement avec l’agriculture, la pêche et l’élevage. C’est un format assez atypique initié un peu partout dans le monde. Je reviens à quelque chose de plus simple, plus dénudé, cela va très bien avec le festival de Saint-Louis qui a besoin d’être soutenu », a-t-il dit. Pour lui, il y a un manque criard de moyens. « Certes, le festival a souffert du manque de soutien mais ce n’est pas un festival qui doit mourir, il doit vivre et accueillir d’autres artistes de renom et de jeunes talents », a-t-il conclu.

GALAYE SENE

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.