Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Biens mal acquis : Ousmane SONKO rectifie Aminata Touré

Dimanche 24 Décembre 2017

Les 200 milliards en recouvrement des biens mal acquis continue à faire jaser. Le député, leader du parti Pastef qui s’invite au débat affirme que «Mme Aminata Touré, qui avait fait cette révélation, donne une fausse information». Il lui demande ainsi des précisions.


Le monde politique ne cesse de réagir suite aux révélations de l’envoyée spéciale du président de la République, Aminata Touré, qui a informé que la traque des biens mal acquis a permis de recouvrer 200 milliards de francs CFA. 

Une information «fausse», selon Ousmane Sonko, qui soutient que : «Mme Touré raconte des histoires, parce que tous les dossiers qu’elle a cités, notamment celui de la Sonacos avec Jabert, comme celui de DP World, ces dossiers n’ont absolument rien à voir avec la traque des biens mal acquis et même le scandaleux dossier de Arcelormittal ». 

Le député de poursuivre, «Dans le budget de la loi de finances 2018, dans le document qu’on appelle dépenses communes, vous verrez que le ministère des Finances a inscrit noir sur blanc que ces dossiers n’ont rien à voir avec la traque des biens mal acquis». Et, «si cette dame vient se prévaloir de ces dossiers… elle raconte des contre-vérités. Et il faudrait qu’elle rattache chaque montant à un dossier de la Crei», 

Le leader du parti Pastef tient à attirer l’attention du gouvernement sur les vrais dossiers notamment les plaintes qui sont sur la table de l’Ofnac, sur le dossier de Petrotim, celui de Bitogo entre autres. 

Pressafrik


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.