Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Brèches sur la langue de barbarie : deux hôtels engloutis par la mer.

Dimanche 18 Août 2013

Les images satellites des brèches sur la langue de barbaries sont effroyables. La mer a scindé la bande de terre en minuscules particules et s’attaque au rivage du Gandiolais qu’il repousse davantage pour gagner plus d’espaces.
A Pilote Barre( Ndiébène Gandiole), les dégâts sont réels. Les populations sont chassées et forcés à déguerpir par les eaux.
Les hôtels ‘’El Faro de Barbarie’’ et ‘’Océans et Savanes’’ ont été engloutis et la mer poursuit son chemin. Ndarinfo vous propose quelques images prises via Google Earth.


Brèches sur la langue de barbarie : deux hôtels engloutis par la mer.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Brèches sur la langue de barbarie : deux hôtels engloutis par la mer.

Brèches sur la langue de barbarie : deux hôtels engloutis par la mer.


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Aaisha Sylla le 18/08/2013 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Mon Dieu! effroyable et triste situation, écologique, économique et humaine!!!

2.Posté par Yattim le 18/08/2013 10:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J ai proposé de faire couler des épaves de bateaux qui pourrissent au port de Dakar

3.Posté par Aaisha Sylla le 19/08/2013 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est encore plus dramatique, c'est que ce n'est que le début de la catastrophe! Le pire reste à venir! Quoi faire? !!

4.Posté par zaratoustra le 20/08/2013 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Waaw à qui la faute nak? Cette brêche nous coûte décidément trop cher et si l'on y prend garde elle risque d'emporter Saint-Louis! Au fait pourquoi ne pas la nommer "Bëlu Ablaay Wadd" (embouchure Ablaye Wade) pendant qu'on y est? C'est bien lui qui est à l'origine de tout ça non?!... En tout cas ça lui va mieux que "Place Ablaye Wade" ou je ne sais quoi encore!
Encore une catastrophe qu'il laissera à la postérité.

5.Posté par BITEYE le 21/08/2013 08:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le constat est là, amer! cependant au lieu de supputer les causes attaquons aux remedes et tres vite! si on devait rester à nous indigner des derives de wade, nous serons tous engloutis!
'couler les epaves de bateaux", une voie a etudier!
en tout cas les specialistes doivent se bouger au lieu d'attendre que la situation ne devienne plus compliquée: elle l'est deja!!
Pour moi il faut jouer avec la nature: planter des especes qui permettront un ensablement fort et une regeneration de la flore aquatique pouvant ralentir l'avancée des eaux en attendant mieux!!!!!!

6.Posté par Bouba Diop le 21/08/2013 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Biteye, ça aurait pu marcher dans les premiers mois qui ont suivi le creusement de la tranchée mais là, croyez-moi, il n'y a plus rien à faire avec le peu de moyens que l'on a. La force de la mer est trop dévastatrice. Ce sont des travaux aux coûts pharaoniques (constructions de digues et remblayages énormes) qu'il faudrait pour stabiliser l'état actuel de l'embouchure. Au lieu de ça, les politiques organisent colloques sur colloques: trève de bavardages!

7.Posté par pikine le 11/09/2013 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'espere qu'après cela, on ne touchera plus à la nature sans d'abord une étude d'impact; le lendemain du creusement de la brèche, pour la première fois depuis ma naissance il y a 40 ans, j ai vu le lit du fleuve, avec des poissons morts, certaines avec des formes inconnues. Pour la première fois j ai vu des poissons mourir par milliers pour ne pas avoir pu supporter la différence de densité entre le fleuve et la mer. Je ne pense pas que notre pays ait les moyens de stabiliser cette brèche qui est devenue de facto l'embouchure du fleuve. Rappelons que l'embouchure s'est déplacée du nord vers le sud de Saint Louis et qu'il y a 200 ans, elle était située à l'emplacement actuel du port de l'hydrobase. Elle se stabilisera elle même quand les forces qui inter agissent sur elle auront trouvé leur point d'équilibre.
c'est cette brèche qui a détruit doune baba dieye qui a permis que le cap de la presqu’île de pikine soit vendu par les spéculateurs fonciers, quand l'embouchure retrouvera son rythme normal, ceux qui ont construit auront de l'au jusqu'aux genoux durant 2 mois. le fleuve a toujours recouvert la presqu’île de pikine.

8.Posté par Acédo Olivier le 14/09/2013 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La nature reprend toujours ses droit et la main de l'homme n'arrange rien. Comme le dit Pikine juste avant il serait bon qu'il se serve un peu mieux de son cerveau, et même des études d'impact sérieuse et non comptable.
Je lance le débat à propos de la mine de zircon qui commence normalement en janvier sur la grande côte !
Peut on légitimement penser que draguer des millions de tonnes de sable pendant des années n'aura pas d'impact ?
Servons nous du passé ...
Bon courage à tous
à BIENTÔT
Olivier et Sonia de Newrsoads le guide de voyage interactif pour les amoureux de la planète

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.