Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

CENTENAIRE DE CHEIKHNA CHEIKH SAAD BOU: Ziars, colloque international, expositions, panels et journées soufies au programme

Dimanche 29 Janvier 2017

A l’initiative de Chérif Mouhamdoul Mamoune Haïdara et avec la bénédiction du Khalife Général des Khadres, l’Association religieuse « Sadikhina Wa Sadikhate »SWS organise, du samedi 11 février au vendredi 8 décembre 2017, une série d’activités visant à commémorer le Centenaire du rappel à Dieu de Cheikhna Cheikh Saad Bouh (1917-2017).


CENTENAIRE DE CHEIKHNA CHEIKH SAAD BOU: Ziars, colloque international, expositions, panels et journées soufies au programme
A l’initiative de Chérif Mouhamdoul Mamoune Haïdara et avec la bénédiction du Khalife Général des Khadres, l’Association religieuse « Sadikhina Wa Sadikhate »SWS organise, du samedi 11 février au vendredi 8 décembre 2017, une série d’activités visant à commémorer le Centenaire du rappel à Dieu de Cheikhna Cheikh Saad Bouh (1917-2017).

Les principales activités du programme annuel sont constituées de Ziars, de colloque scientifique international, d’expositions itinérantes, de journées Soufies, de panel, de nuits religieuses, de prières à Nimzat-Hallar, Dakar, Saint-Louis et Nimzat (Mauritanie).

Le colloque scientifique international du 23 au 24 mars 2017, en collaboration avec le Département d’histoire de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, s’articule autour du thème : «  Questionner l’actualité du message de Cheikhna Cheikh Saadbouh (1848-1917) ». La réflexion sera nourrie par d’éminents professeurs en provenance de la Mauritanie, du Maroc, de la Gambie, de la France, des Etats-Unis d’Amérique, du Sénégal entre autres pays.
 
Pour rappel, c’est à Nimzat-Hallar, foyer religieux situé à 24 kilomètres de Saint-Louis, dans le département de Dagana, du 3 au 4 février 2007 (il y a 10 ans) que fut prise la décision de célébrer le Centenaire de Cheikhna Cheikh Saad Bou. C’était au cours de la grande ziara annuelle à la gloire de Cheikhna Cheikh Saad Bou, sous l’égide du Chérif Mouhamdoul Mamoune Haïdara, fils de Cheikh Hadramé, fils de Cheikh Atkhana, fils de Cheikhna Cheikh Saad Bou.
 

A  cet effet, la « Déclaration de Hallar » a été prononcée en wolof, français, hassaniya et éditée pour acter l’organisation du Centenaire du Cheikh en 2017 invitant les disciples à s’investir pour sa tenue et sa réussite au bénéficie de la sous-région et de toute l’humanité.

Depuis lors, le comité d’organisation préparatoire du Centenaire collecte des manuscrits et des livres écrits sur le Cheikh et ceux écrits par le Cheikh et aussi peaufine le programme d’activités.

 Dans cette dynamique, la conférence de lancement du Centenaire a eu lieu le vendredi 23 décembre 2016 au Centre de recherches en Afrique de l’Ouest (Warc) à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (voir photo). Ainsi, le programme scientifique et religieux a été annoncé par  Chérif Mouhamdoul Mamoune Haïdara, le Pr Ibrahima Thioub, Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Dr Ousmane Sène, directeur exécutif du Warc, Cheikh Adramé Diakhaté, Président de l’association Sadikhina Wa Sadikhate ».
 
 
Par ailleurs, on rappelle, très jeune, Cheikhna Cheikh Saad Bou montre une maîtrise des règles du droit islamique de la mystique soufie et reste fidèle aux enseignements du prophète.
 
Il entama une vaste pérégrination qui le fixa d’abord à Saint-Louis, alors capitale de la colonie du Sénégal, puis au Trarza, à Touizikht dans l’Inchiri plus tard avant de s’installer à Nimzat qui devint la base à partir de laquelle il construisit un réseau confrérique qui rayonna de l’Adrar à la Moyenne Casamance, en passant par Saint-Louis, enveloppant toute la vallée du fleuve Sénégal et le bassin arachidier en pleine expansion. 
 
A l’heure actuelle, le monde est secoué par l’intolérance, les violences inouïes, le terrorisme, l’obscurantisme.  Cheikhna Cheikh Saad Bou a eu à apporter une des réponses inédites à l’époque sur la question du jihad et qui reste d’une actualité brûlante. Cette réponse lui a permis d’élargir dans l’espace colonial son réseau naissant constitué de nombreux disciples dans tous les segments de la société à l’époque coloniale. Il développe une opposition radicale au Jihad violent et prône le respect de l’autonomie religieuse des sociétés musulmanes face aux velléités d’immixtion intempestive de la colonie.  

Dans les lieux de passage du Cheikh, les communautés religieuses, ethniques, culturelles ont vécu en harmonie en se fondant sur les enseignements et instructions du Cheikh. 

Compte tenu de l’importance et des enjeux du Centenaire dans ce nouveau contexte mondial, la presse nationale et internationale est cordialement conviée à couvrir les activités tout au long de l’année 2017.
 
Le Comité d’organisation du
Centenaire de Cheikhna Cheikh Saad BOU
Dakar, le 30 janvier 2017

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par borome khayma bi le 30/01/2017 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci,cherif mamouni du courage.

2.Posté par Mohamed Fadel ould cheikh malainine ould isse le 24/06/2017 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de me communiquer le numéro de téléphone Mamoune

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.