Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Cheikh Bamba Dièye : » le dialogue suppose déjà une claire connaissance des textes de loi »

Jeudi 18 Janvier 2018

Pour le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/ Benno Jubël (Fsd/Bj), Cheikh Bamba Dièye, dans un entretien avec l’Observateur, c’est le manque de sincérité qui bloque le dialogue sur le processus électoral. Encore, souligne-t-il, « le dialogue suppose une claire connaissance des textes de loi régissant le processus électoral »


« Ce qui bloque le dialogue, c’est le manque de sincérité. Le Fsd/Bj est toujours disposé au dialogue, tant et si bien que toutes les conditions qui organisent la transparence et la régularité du processus électoral sont maintenues. Dans le Sénégal d’aujourd’hui, il y a un hic et un gros problème pour amorcer un dialogue crédible. On ne peut pas dialoguer avec une opposition lorsqu’on se donne la liberté de prendre certains et de les envoyer en prison, de disqualifier d’autres, et avoir les moyens de taillader son opposition », a-t-il noté comme facteurs bloquants au dialogue pour le processus.
 
Selon Cheikh Bamba Dièye, le dialogue suppose déjà une claire connaissance des textes de loi qui régissent le processus électoral, et la sincérité et l’engagement de tous les acteurs à faire en sorte que la réglementation soit respectée.

« Mais, se désole le leader du Fsd/Bj, le président de la République nous a montré, plus d’une fois, qu’il n’est pas disposé à respecter le code électoral et nous amener vers des élections transparentes. J’ai l’impression que le Président utilise le dialogue comme alibi pour pouvoir tranquilliser les uns et les autres, alors qu’à la fin, ce qu’il veut, c’est faire un forcing et passer par-dessus la volonté des populations. C’est un marché de dupes et one peut parler de dialogue dans ce cas. L’opposition l’a bien compris. »


FERLOO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par ndella pene le 18/01/2018 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher ex maire renié vous devrais a la limite éviter de prononcer certains mots a travers votre comportement qui font aux antipodes de ces mots sincérité crédibilité.Les gens ont découvert votre vrai visage arrêter de jouer votre comédie et va faire votre introspection et essaie de sauver ce qui peut l’être pour votre image

2.Posté par Tintin le 18/01/2018 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a été balayé de la mairie de St-Louis , son parti ne représente que lui mème et il pérore toujours.....

3.Posté par Xunxunöor le 18/01/2018 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Langue Pendue" qui nous revient. Devenu député grâce au détenu de Rebeuss. Heureusement, Saint Louis qui l'a compris à temps, l'a chassé comme un malpropre. Ce monsieur n'a aucune dignité.

4.Posté par Dd le 19/01/2018 05:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Messieurs les détracteurs de cbd, tapis derrière votre écran, répondez à ses arguments ou taisez vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.