Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Cheikh Bamba Dièye, maire de Saint-Louis : « 40% des décisions du conseil délocalisé sont en cours de réalisation »

Vendredi 3 Janvier 2014

Le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye, par ailleurs maire de la commune de Saint-Louis, a déclaré que 40% des décisions prises à l’issue de ce conseil des ministres sont en cours de réalisation à Saint-Louis.

La réfection du lycée des jeunes filles Ameth Fall de Saint-Louis annoncée dans ce discours fait partie des projets qui ont été ciblés par le gouvernement à l’issue de la première réunion décentralisée du conseil des ministres qui s’est tenue à Saint-Louis.
Pour Bamba Dièye, 40% des décisions prises par le chef de l’Etat à l’issue de ce conseil des ministres sont en cours de réalisation à Saint-Louis. Il s’agit notamment de la réhabilitation de ce lycée des jeunes filles, du pont de la Geôle (Pont Masseck Ndiaye) pour un coût de 4 milliards FCfa, de la mise en œuvre du programme de développement touristique de Saint-Louis, du développement et de la modernisation de l’agriculture dans la vallée, etc.

Le président Macky Sall, selon lui, a bien campé son discours en dressant un tableau général des activités du gouvernement, de ses réalisations dans les domaines de l’agriculture, de la jeunesse, de la pêche, de la décentralisation, du développement social, dans la gestion des problèmes de la Casamance, etc.
De l’avis du ministre Bamba Dièye, on peut tirer beaucoup d’enseignements de ce discours qui a mis en exergue les efforts constants et louables déployés par le chef de l’Etat et l’ensemble du gouvernement pour améliorer, depuis le 25 mars 2012 et de manière significative, les conditions de vie et de travail des Sénégalais.

Après avoir attentivement écouté le chef de l’Etat, le maire de Saint-Louis s’est rendu compte de l’intérêt particulier qu’il accorde à la résolution des problèmes de la Casamance. La région Sud de notre pays va bénéficier d’un financement de 20 milliards FCfa pour prendre en charge son propre développement et son désenclavement.

Le chef de l’Etat se préoccupe aussi, à en croire le ministre, de la cherté du loyer dans notre pays. Au Sénégal, on constate de plus en plus une hausse spéculative du loyer, des difficultés auxquelles le citoyen ordinaire est quotidiennement confronté pour construire sa propre maison, trouver un logement décent et payer régulièrement son loyer.

Le ministre s’est également réjoui de l’ambition du chef de l’Etat de faire du Sénégal un pays émergent qui s’appuie sur l’équité, la justice sociale, la création de milliers d’emplois, la transparence dans la gestion des fonds publics, la bonne gouvernance, une politique de redistribution équitable des ressources de la nation.
Cheikh Bamba Dièye a apprécié l’engagement indéfectible du chef de l’Etat à démarrer la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation.

Mb. Kh. DIAGNE
LE SOLEIL