Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Cheikh Gaye : « Il faudra écouter, comprendre et traduire en actes, les exigences des populations ».

Jeudi 1 Mai 2014

« J’ai régulièrement déposé au nom du parti pour le Démocratie et Libertés, la candidature du mandataire du Model pour la Commune de Saint-Louis. Le président Ibrahima m’a fait l’honneur de me désigner à cet effet. Depuis bientôt presque 2 ans nous sommes sur le terrain. Notre combat aujourd’hui est un combat pour servir notre ville. Nous sommes heureux d’être dans cette voie pour défendre notre ville. Une ville qui souffre tant et nous pensons pouvoir transformer avec notre équipe, le devenir de cette ville. C’st le premier acte avant les locales est assez important mais qui n’est pas suffisant. Il faudra tout faire pour remporter les élections », a déclaré hier, Cheikh Gaye après le dépôt des lites de son parti.

« Ce qui m’a le plus frappé c’est le soutien, la motivation l’abnégation des militants du Model. Plus de 24 heures durant, à soutenir mon acte. Non seulement, ils m’ont accompagné à déposer les listes mais, ils sont resté de minuit au jour suivant, à attendre en plein air pour montrer leur détermination à m’accompagner pour travailler dans le sens de la conquête de la mairie de Saint-Louis. Cela me va droit au cœur. Je leur exprime ma profonde et totale gratitude », a-t-il dit.

« Nous voulons poser des actes très forts et une rupture au niveau des valeurs. Nous voulons que les populations reprennent les valeurs profondes de notre saint-lousienneté, d’enracinement dans les valeurs propres de la Téranga saint-louisieenne. Nous voulons faire redécouvrir le sens du travail à nos populations. Nous voulons travailler à bâtir une ville moderne au sens plein » a-t-il ajouté en indiquant que « ce qui est profond et constant dans le vécu des saint-louisiens, c’est un traumatisme d’avoir longtemps dans des difficultés. Nous allons travailler à coté des populations. Saint-Louis peut mieux se porte si nous retroussons nos manches et gérer ensemble notre ville ».

« Tout va partir des populations et revenir d’elles. Elles vont exprimer librement leur préoccupation et l’équipe municipale ne fera qu’appliquer tout ce que les populations souhaiteraient. C’est dans les quartiers que les populations vont voter leur projet budget que chaque représentant va porter au conseil municipal. Il faudrait écouter, comprendre et traduire en acte les exigences des populations », a-t-il renseigné au cours d’un entretien exclusif avec Ndarinfo.com