Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Coupures d'électricité : le DG de la SENELEC annonce une solution d'ici à mardi

Samedi 27 Avril 2013

Coupures d'électricité : le DG de la SENELEC annonce une solution d'ici à mardi
Les coupures d'électricité survenues récemment vont connaître une solution d’ici mardi, a promis, vendredi à Saint-Louis, le Directeur général de la Société nationale d’électricité (SENELEC), expliquant la situation observée ces derniers temps par plusieurs facteurs dont la panne de deux transformateurs à Mbao, en banlieue dakaroise, et celle d’un autre à Mbour, dans la région de Thiès.

‘’Nous avons connu des avaries au niveau des deux transformateurs de Mbao, et suivant le planning que j’ai reçu des techniciens, ces problèmes seront réglés d’ici mardi’’, a déclaré Pape Dieng, lors d'une rencontre avec la presse.

Il a dit qu’il ne comprenait pas que des transformateurs acquis en 2006 connaissent de telles pannes, alors que leur durée de vie est de 30 ans.

De fait, il a indiqué qu’il comptait saisir une société basée dans un pays asiatique où ces transformateurs on été achetés, pour des réparations et éventuellement des dommages et intérêts.

Concernant la ville de Ziguinchor qui a connu dix jours de perturbation, M. Dieng a précisé qu’il s’agissait plutôt de délestages dus à un déficit qui a été résorbé à ce jour.

Se prononçant de manière plus large sur les pannes d’électricité, il s’est gardé de se prononcer sur leur fin pour des raisons liées à des différences d’interprétation des termes avec l’opinion. Mais il a garanti que la production était suffisante.

‘’Aujourd’hui, nous avons même une réserve de 76 MGW le jour et de 30 MGW la nuit. Mais les perturbations peuvent avoir plusieurs origines, et je préfère ne pas me prononcer là-dessus’’, a-t-il dit.

Selon lui, ‘’la production est assez suffisante et le planning bien maîtrisé, mais du fait que l’électricité est quelque chose que l’on produit tout de suite pour sa distribution et sa consommation, il est un peu risqué de faire des affirmations péremptoires’’.

Il a rappelé le choix fait par les nouvelles autorités de mettre au placard le plan Takkal qui nécessitait trop de moyen parce que basant la production sur le pétrole par un souci de rationalité.

La SENELEC cherche des moyens alternatifs de production avec le solaire et le gaz, a dit M. Dieng selon qui l’énergie hydraulique reste le moyen le moins cher pour produire de l’électricité.

APS