Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Cultures urbaines : les acteurs de Saint-Louis déplorent le manque d’infrastructures

Lundi 17 Février 2020

Cultures urbaines : les acteurs de Saint-Louis déplorent le manque d’infrastructures
Le président des acteurs des cultures urbaines de Saint-Louis, Alé Thiam, alias, Gass El Salvador, a déploré le manque d’infrastructures culturelles dans la capitale du Nord.

Lors d’une conférence de presse, dimanche, il a relevé l’absence d’infrastructures nécessaires pour l’organisation de concerts, d’espaces de danse, d’espaces pour graffitis et de salles de spectacles.
 
Il a évoqué ’’une panoplie de difficultés auxquelles les jeunes sont confrontées pour leur épanouissement culturel, mais aussi leur participation au développement de la ville de Saint-Louis, par la culture’’.
 
Le président des acteurs des cultures urbaines a aussi déploré ’’le blocage’’ de l’ouverture d’un studio de musique, d’une valeur de 40 millions de francs Cfa.

Ce studio n’est pas toujours opérationnel, depuis 2016, ‘’faute d’espace pour l’abriter’’, a dit l’artiste, notant que les acteurs culturels ‘’peinent’’ à organiser le grand événement annuel du hip hop, Rapandar, qui ’’contribue fortement dans l’économie locale’’.
 
Gass El Salvador a invité les responsables de la ville dont le maire à soutenir les acteurs culturels en construisant une maison des cultures urbaines.
 
Avec APS

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.