Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

DIAPALANTE OUVRE SES PORTES: plus de 30 ans « d’histoire commune » et un « dynamique partenariat », toujours au beau fixe.

Lundi 11 Juillet 2016

Diapalanté, le nouveau siège de Partenariat a été inauguré, ce matin, en présence du Maire de Saint-Louis, du Président de Partenariat, du Gouverneur de région, de notabilités coutumières et autorités éducatives, de chefs de services régionaux et municipaux, d’un représentant de l’ancien maire Abdoulaye DIAW « Chimère ».


Le Président et la Coodonnateur du Partenariat, le maire et le Gouverneur coupent le ruban. Crédit Photo: NdarInfo
Le Président et la Coodonnateur du Partenariat, le maire et le Gouverneur coupent le ruban. Crédit Photo: NdarInfo
Le chantier-école du Partenariat, projet démonstratif pour les métiers du patrimoine et du développement durable, arrive à son terme et offre aux yeux des Saint-Louisiens, une bâtisse majestueuse qui force l’admiration.

Diapalanté (entraide en wolof) qui  matérialise 30 ans  de présence de l’association le PARTENARIAT à Saint-Louis va  abritera un centre d’insertion par le travail accueille des jeunes de 18 à 25 ans «  afin de leur permettre de se réinsérer dans la vie  sociale grâce à des  activités professionnelles innovantes ». 

Le parcours proposé a pour objectif de favoriser annuellement  l’intégration d’une quinzaine de jeunes de Saint-Louis, certains en conflit avec la loi, dans le monde professionnel.

 

«  Ce bâtiment est le symbole de reconnaissance du travail accompli. Il s’est inscrit dans l’évolution de notre histoire commune. Lille – Saint-Louis, «  même père, même mère », comme vous dites à Saint-Louis », s’exclame Jean-Claude POLLEFOORT, Président du Partenariat.

« C’est un témoin réciproque de notre coopération puisque l’Etat sénégalais lui-même nous a accordé le terrain en bail emphytéotique », a ajouté M. POLLEFOORT qui adresse de vifs remerciements à «  tous les partenaires qui ont permis de concrétiser ce beau projet ».


 

Mansour FAYE, le maire de Saint-Louis, a relevé le « caractère particulier » de la cérémonie d’inauguration de ce centre implanté sur l’ile nord (Lodo), en indiquant qu’elle «  consacre des décennie  de collaboration entre la ville de Lille et celle de Saint-Louis ».

« Ce partenariat qui a atteint son âge d’or, a de beaux jours devant lui, puisque l’engagement de nos deux villes, reste intacte, ou même, renforcé »a déclaré le maire qui a rendu de vibrants hommages à l’ONG Le Partenariat, «  pour la mise en place de cette structure dont la finalité entre en droite ligne avec la Politique de Sauvegarde et de Mise en Valeurs du Patrimoine de Saint-Louis (Psmv).

« Vous venez de démontrer qu’il est possible de construire en ancien sans altérer l’esprit de conservation des ces bâtiments historiques », a laissé entendre le maire qui invite les Saint-Louisiens à s’inspirer de ce « chef d’œuvre architectural ».

«  A travers Le Partenariat, la ville a beaucoup investi dans notre cité », a ajouté l’édile, en estimant que « les perspectives sont intéressantes » dans le cadre de cette collaboration qui pour M. FAYE, est « d’une importance capitale ».

Il faut rappeler que DIAPALANTE est le fruit d’une longue réflexion avec les architectes ayant participé à l’élaboration du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de l’île Saint-Louis (PSMV), la construction de l’édifice donne l’occasion aux jeunes manœuvres de s’imprégner des normes à respecter dans la production de  la Brique de Terre compressée (BTC). Ces formations et accompagnements ouvrent des perspectives de carrières professionnelles dans ce domaine.

 

«  Ce projet est un modèle de construction en termes de respect des procédures, de mobilisation d’architectes qualifiés, d’implication du savoir-faire local, de la qualité de la réalisation et de l’offre de formation par le chantier-école », a noté le coordonnateur du Partenariat Nicolas DUPUY.

« C’est un modèle en matière de développement durable par la mise en valeur de matériaux locaux ( Brique de terre comprimée ), dira M. DUPUY qui pense que DIAPALANTE matérialise parfaitement certains objectifs déclinés à travers le Plan de Développement touristique (Pdt).

«  L’objectif est de s’appuyer sur  les terrains mis en œuvre comme terrain de formation des jeunes sur des métiers innovants », renseigne le coordonnateur qui annonce la création de «  filières  locales autonomes » par « la formation d’artisans locaux et la structuration des entreprises sur des secteurs clefs, en lien avec les changements climatiques ».

  >>> Suivez le film de l’inauguration de Diapalanté ...