Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Des pirogues en polyester vont remplacer celles en bois (ministre)

Vendredi 8 Août 2014

L’Etat du Sénégal s’est lancé dans des projets de création de pirogues en polyester pour remplacer la flotte de pêche composée principalement de pirogues en bois, a révélé, jeudi le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.

‘’Actuellement nos pirogues sont construites en bois et cela pose beaucoup de problèmes. Les techniciens nous ont dit qu’il faut couper deux arbres au moins pour faire une pirogue. C’est pourquoi nous avons opté pour la création de pirogues en polyester’’, a dit M. Guèye.

Il s'adressait à la presse, en marge d’une visite dans plusieurs services relevant de son département.

Accompagné de ses principaux collaborateurs, lil a visité la Société des infrastructures de réparations navales (SIRN) et les chantiers navals de Dakar (Dakarnave). Sur place, il a longuement échangé avec les responsables de’ ces deux structures sur les enjeux de la réparation navale au Sénégal, en vue de porter le secteur ‘’sur une perspective prometteuse’’.

Au-delà des problèmes écologiques, a poursuivi Oumar Guèye, ''nos partenaires ont relevé que les pirogues en bois ne respectent pas les normes en vigueur en matière de santé''.

‘’Le gouvernement a mis un programme important de renouvellement et de remplacement des pirogues en bois par des pirogues en polyester sous l’impulsion de la SIRN’’, a-t-il ajouté.

Il s’est félicité de l’adhésion massive des acteurs à cette nouvelle approche avec un taux de plus de 75% d’acceptation. Se basant sur une enquête de terrain réalisée par la SIRN auprès des acteurs, Oumar Guèye a promis de lever toutes les contraintes et d'accompagner la SIRN à accélérer la mise en œuvre du projet de création des pirogues en polyester.

Le directeur général de la SIRN, Samba Ndiaye, est longuement revenu sur le processus qui a conduit à cette politique de remplacement de la flotte navale du pays.

‘’Nous avons fait une enquête élargie à tous les acteurs et tous ceux qui interviennent dans le secteur et travaillé avec des partenaires turcs et italiens à faire des prototypes. Nous en sommes à la troisième phase qui consiste à mettre en place une société de droit sénégalais en partenariat avec un consortium italien’’, a expliqué M. Ndiaye.

Le directeur général de la SIRN a assuré que les impacts d’un tel projet sont multiformes. ‘’Les nouvelles pirogues en polyester vont contribuer à moderniser la flotte de la pêche artisanale et améliorer les rendements’’, a-t-il dit, promettant que les prix de ces nouvelles pirogues seront très compétitifs.`


APS


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.