Connectez-vous
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Economie: Saint-Louis : Faible taux d’accès des femmes à la micro finance.(rapport)

Lundi 18 Novembre 2013

Si aujourd’hui, les emprunts actifs ont atteint ces gros montants, c’est, en grande partie, grâce au dynamisme des femmes. Le rapport de la Direction de la Micro Finance( DMF) indique que l’encours des crédits femmes se chiffre à près de 60 milliards FCFA, soit 26,27% du total. «À la fin du second semestre de2012, les femmes constituaient environ 56% des emprunteurs actifs», lit-on.


Non sans préciser que la part des «dépôts féminins» a baissé d’un point, passant de 27% à 26%. Cette proportion reste globalement faible et n’a jamais atteint 30%, ces dix dernières années. En effet, actives principalement dans les activités génératrices de revenus, les femmes ont un besoin en financement relativement faible et constituent aussi de petites épargnantes.

Par ailleurs, Dakar est en tête dans bon nombre d’indicateurs. «Par rapport à lacouverture des différentes régions administratives du pays (ancien découpage à 11régions) par les SFD, 27% des points de services sont localisés à Dakar contre 17% àThiès, 10% à Louga, 9% à Ziguinchor, 8% à Saint-Louis et 8% à Kaolack», indique le rapport.

Mieux, Dakar enregistre un taux de pénétration global de 27,4% contre 16,9% pour Ziguinchor, 15,5% pour Thiès, 9,6% à Kaolack et 9,3% pour Louga, alors que la moyenne nationale se situe à environ 13,3%.
La capitale mobilise aujourd’hui 46% des dépôts contre 15% à Thiès, 8% à Ziguinchor et 7% à Kaolack. Même constat pour l’encours de crédit pour lequel la capitale concentre 44% concentrés, contre 15% à Thiès, 9% à Kaolack et 6% à Ziguinchor.

Cependant, même s’il faut saluer la légère hausse de l’actif des SFD qui est passé de 310 à 317,5 milliards FCFA, il faut, en même temps, noter que la qualité du portefeuille des SFD s’est dégradée avec un ratio du PAR à 90 jours de 5,49% (contre 4,35% en juin 2012) et un taux d’abandon de créances de 1,39% (contre 1,15% en juin 2012).

Aussi, le rapport note une baisse du ratio d’autosuffisance opérationnelle qui passe de 114,26% à 109,13% et une baisse continue du ratio de capitalisation qui passe de 29,78% à 26,83%.

La faiblesse de l’épargne pousse les SFD à s’endetter
Aujourd’hui, si les SFD connaissent un regain d’activités, cela s’explique, en grande partie, par la forte croissance du portefeuille de prêts. Et cette montée en puissance est tirée essentiellement par les grands réseaux et quelques institutions émergentes. «Le CMS etACEP ont vu leur portefeuille croître respectivement de 5,61 et 5,60 milliards FCFA etMICROCRED-Sénégal de 3,40 milliards FCFA. Cette croissance a surtout bénéficié auxrégions de Dakar (+10,2 Mds FCFA) et de Thiès (+5 Mds FCFA), mais aussi à Diourbel (+3 Mds FCFA), Saint-Louis (+2,4 Mds FCFA) et Kaolack (+2 Mds FCFA)», indique le rapport.

Par ailleurs, il est à noter l’amélioration de la pénétration des SFD au profit surtout des régions de Matam, Dakar, Diourbel et Tambacounda. Selon le rapport de la DMF, l’augmentation du nombre d’emprunteurs actifs est à l’actif essentiellement des institutions émergentes comme CAURIE-MF (+15 460) et U-IMCEC (+9 435) mais aussi de PAMECAS (+7 231).

AVec Reussirbusiness.com/


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par sow le 18/11/2013 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je trouve cet article est archi faux .les femmes constituent un maillon faible pour développer le Sénégal .
SI le Sénégal se mise sur les femmes pour se développer ce serait dommage et malheureux pour notre pays .c'est la gente masculine qui devait être visée pour le développer le Sénégal .et ce serait positif car l' homme peuvent marier 4 femmes alors que la femme ne peut se marier qu' un seul homme invite à l'état de ruminer sur la question car c'est une question qui mérite d être posée?

Même si elles sont galvanisées pour faire la meilleure promotion des voies électorales elles restent un coup de frein pour notre développement.

2.Posté par Pape Diop le 18/11/2013 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher SOW,

Sûrement le plus grand effort que tu as fait pendant la journée (la semaine même) c´est d´écrire une telle bêtise.

Si le Sénégal se développe à partir de gens comme toi, je prends la prèmière pirogue vers nulle part.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.