Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Education- PAEMS : A Lampsar et Ndialakhar, de l’eau potable coule dans les écoles.

Dimanche 24 Mars 2013

Les écoles de Lampsar et Ndiaklakhar Wolof bénéficient désormais d’un accès à une eau potable grâce au Programme d’Adduction d’Eau en Milieu Scolaire (PAEMS).


Education- PAEMS : A Lampsar et Ndialakhar, de l’eau potable coule dans les écoles.
Le projet inauguré vendredi, à l’occasion de la journée internationale de l’eau, est le fruit d’un partenariat entre la communauté rurale(CR) de Gandon et l’Inspection départementale de l'éducation (IDEN) de Saint-Louis.

Le financement a été mobilisé dans le cadre de la coopération entre le Sicoval et la CR de Gandon qui a sollicité l’appui du Partenariat pour la réalisation du PAEMS dans cet établissement scolaire.

‘’La mise à la disposition de l’eau dans ces deux écoles est en conformité avec les objectifs du Programme décennal pour l'éducation et la formation (PDEF) parce que le paquet de services que l’on met à l’école, c’est d’abord pour améliorer l’environnement des apprentissages’’, a confié Samba Laobé Diop, inspecteur de l'Iden.

‘’L’accès en milieu scolaire, c’est d’abord un facteur de développement de la scolarisation et de la sante’’, a-t-il ajouté remerciant le président de la communauté rurale qui, selon lui, ‘’n’a ménagé aucun effort pour que le Partenariat et le Sicoval puissent intervenir dans ces établissements scolaires.

‘’C’est une grande satisfaction de voir ces écoles jadis exposées au désert redevenir vertes grâce au reboisement’’ dit-il en précisant qu’il rendra compte au ministre de l’éducation des efforts consentis par les différentes parties prenantes du PAEMS.

Abondant dans le même sens que l’inspecteur Diop, Nicolas Dupuy (Vidéo), coordonnateur du Partenariat, a indiqué que ‘’l’eau à l’école comme l’environnement sain sont des facteurs de scolarisation’’. Il a expliqué que l’objectif du projet est d’améliorer l’accès à l’eau par une réalisation de latrines et le reboisement qui permet de protéger l’école des menaces de l’extérieur’’.

‘’Des moyens émanent de l’Agence française de développement (AFD) et du Sicoval permettront de poursuivre ce projet dans d’autres écoles de cette communauté rurale’’, promet M. Dupuy.

Mody Diop, le président e la Communauté rurale de Gandon a magnifié l’importante de projet qui pour lui, renforcera la lutte contre la bilharziose. ‘’Auparavant, nous buvions de l’eau du fleuve. Aujourd’hui, grâce à ce projet, les enfants savent comment filtrer l’eau et sont sensibilisés sur les risques d’infection’’, a-t-il indiqué.

Enfin, le représentant du Sicoval, Simon Gaudry, a rappelé que ce projet entamé depuis un an dans ces deux établissements est en phase test et a enregistré la mobilisation du directeur de l’école, des parents d’élèves et de la communauté rurale pour la réussite de ce projet.

Le PAEMS capitalise des appuis financiers de l’Agence Artois Picardie, du Sicoval, du CDG 59 et de l’Afd.

Cheikh S.SEYE



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.