Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Expulsions d’élèves-coraniques Sénégalais de Mauritanie : les Khadres jouent les médiateurs

Mardi 1 Novembre 2016

L’affaire des 24 élèves-coraniques Sénégalais que l’Etat mauritanien veut expulser de son territoire n’a pas encore connu son épilogue. En effet, ces élèves qui sont des mineurs, sont menacés d’expulsions car n’étant pas en règle avec les législations mauritaniennes. Ce que les autorités Khadres tentent d’éviter.


Mais du côté des autorités sénégalaises aussi, toutes les voies diplomatiques sont en train d’être explorées pour le rapatriement de ces fils du Sénégal. C’est ainsi que le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance tente, depuis l’éclatement de cette affaire,  d’identifier ces 24 élèves et de les ramener au Sénégal dans les meilleurs délais et dans de bonnes conditions.

Quant aux autorités religieuses, elles explorent des chemins pour une issue heureuse à cette situation. C’est ainsi que Cheikh Sidy El Kheïr, le fils du défunt Khalife des Khadres, a informé de son intention de faire appel aux autres confréries et guides religieux afin de demander des dérogations aux deux Etats pour que leurs disciples puissent continuer à apprendre sans difficultés.

 Mais, les dispositions sécuritaires que les Etats mettent en œuvre sont compréhensibles. Car, déclare-t-il «actuellement, nos pays traversent des moments très difficiles parce qu’il y a des infiltrations des personnes se servant de  l’Islam à d’autres fins.  

Pressafrik.com


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.