Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

FOOT - Tournoi de l’Ufoa Mawade Wade (5-7 novembre 2015) : Saint-Louis est prête !

Mercredi 4 Novembre 2015

L’Union des Fédérations ouest-africaines (Ufoa, Zone A), présidée par le président de la Fédération sénégalaise, Me Augustin Senghor, organise au Sénégal, l’édition 2015 de son tournoi de football du 5 au 7 novembre. Après Dakar l’année dernière, Saint-Louis abritera cette compétition dédiée à feu Mawade Wade, ancien instructeur de la Confédération africaine de football (Caf).


La «Vieille ville» est prête et compte mettre les petits plats dans les grands.

Sevré depuis 2009 avec l’organisation sur ses terres de la première édition de la finale du Cham­pionnat national du Sénégal de Ligue 1, remportée par la Linguère, Saint-Louis sera à nouveau la capitale du football sénégalais du jeudi 5 au samedi 7 novembre. La «vieille ville» accueillera les principaux acteurs du football de la sous-région.
Jadis ville de football qui a abrité de grands clubs comme le Réveil de Saint-Louis, le Barack, la Saint-louisienne et actuellement la Linguère, Saint-Louis n’avait plus depuis très longtemps, abrité des compétitions internationales ou de grande envergure du fait surtout du manque d’infrastructures sportives.

La reconstruction du stade Mawade Wade, réceptionné il y a quelques mois avec une nouvelle pelouse et un éclairage digne de ce nom, a certainement été un critère déterminant pour le choix de l’ancienne capitale du Sénégal pour abriter cette édition 2015 du tournoi de l’Ufoa des nations.

Quatre équipes en lice
Quatre équipes seront en lice pour se disputer la coupe sur la pelouse du stade Mawade Wade où se déroulera la compétition. Outre le Sénégal, pays organisateur, trois autres pays ont confirmé leur participation. Il s’agit de la Gambie déjà sur place, de la Guinée-Bissau qui devait arriver hier (Mardi) et du Liberia attendu aujourd’hui. Sénégalais et Gambiens ont d’ailleurs commencé à s’entraîner sur la pelouse de Mawade Wade. L’Equipe nationale des moins de 23 ans du Sénégal qui prépare la Can la catégorie a été préférée à l’Equipe locale qui devait prendre part au tournoi, alors que la Gambie a fait le voyage avec ses U20.

Liberia-Gambie et Sénégal-Guinée Bissau à l’affiche des demi-finales

Le tirage au sort effectué jeudi sous l’égide de la Fédération sénégalaise de football au ministère de l’Assainissement et de l’hydraulique, et en présence du ministre Mansour Faye, par ailleurs maire de Saint-Louis, ville hôte du tournoi, a présenté deux affiches alléchantes pour les demi-finales. Le Liberia sera en effet opposé à la Gambie alors que le Sénégal pays organisateur affrontera la Guinée-Bissau. Ces rencontres se joueront respectivement le jeudi 5 novembre à 18 heures et à 20 heures au stade Mawade Wade alors que le match de classement et la finale sont programmés pour le  samedi 7 novembre, la journée du vendredi étant consacrée au repos.

Les équipes et le corps arbitral logés à l’hôtel Méridien

L’hébergement, qui ne doit en principe poser aucun problème dans une ville comme Saint-Louis, devrait, sauf négligence de la part des organisateurs, être l’une des satisfactions sur le plan organisationnel. La ville dispose en effet de plusieurs infrastructures hôtelières aux normes capables d’offrir un hébergement de qualité aux différentes délégations. Le comité d’organisation a choisi l’hôtel Méridien connu sous le nom de «Coumba Bang» pour accueillir les quatre équipes devant participer au tournoi. Ce réceptif, repris il y a un peu plus d’un an par un nouveau gérant et situé à environ 5 km du centre-ville, a la particularité d’être très spacieux. Le corps arbitral  y sera aussi logé alors que les fédéraux de leur côté seront logés à l’hôtel «La Maison Rose» situé au centre-ville dans le quartier nord de l’île.

Le comité local d’organisation à pied d’œuvre

Pour assurer l’organisation du tournoi, la Fédération sénégalaise de football, en collaboration avec a Ligue de football de Saint-Louis, a mis en place un Comité local d’organisation. Ce comité, qui compte parmi ses membres Abdoulaye Cissé et Doudou Sène, président de l’Odcav de Ziguinchor, est à pied d’œuvre pour la réussite du tournoi qui constitue par ailleurs un test grandeur nature pour les dirigeants du football local. Neuf commissions ont été également créées respectivement pour l’accueil, l’hébergement-restauration, la sensibilisation-mobilisation, l’organisation, les finances, la logistique, le volet sportif et la presse-communication. Le président de cette dernière commission, Moustapha Diop, par ailleurs Secrétaire général de la Linguère de Saint-Louis, que nous avons joint par téléphone, a invité les Saint-louisiens à faire le déplacement en masse ; d’abord pour supporter et soutenir l’Equipe nationale du Sénégal mais aussi relever le défi de la mobilisation pour encourager les dirigeants du football sénégalais à faire confiance à Saint-Louis dans le futur et surtout pour rendre un hommage mérité à feu Mawade Wade.

Le stade Mawade Wade, seul stade aux normes à Saint-Louis

Choisi  pour abriter l’édition 2015 du tournoi de l’Ufoa, le stade Mawade est devenu aujourd’hui par la force des choses, le seul stade fonctionnel mais également aux normes pour abriter une compétition de cette envergure. Réhabilité et remis à neuf au moment où le stade Me Babacar Sèye devenu vieux et délabré est presque à l’abandon, il dispose de toutes les infrastructures nécessaires à la tenue d’une compétition internationale. La pelouse synthétique offre aux joueurs, un bon cadre d’expression et favorise donc un le beau jeu. D’une capacité de 1 500 places, elle ne dispose cependant que d’une seule tribune même si par ailleurs on y trouve toutes les autres commodités dont les acteurs ont besoin dans un stade de football à l’exception de restaurants.

Le maire Mansour Faye met la main à la poche

Le maire de la ville de Saint-Louis, Amadou Mansour Faye, sollicité par la Fédération sénégalaise de football pour soutenir l’organisation du tournoi dans sa ville, n’a pas lésiné sur les moyens. Il  en effet mis la main à la poche pour endosser toutes les dépenses liées à l’hébergement et à la restauration des différentes délégations devant prendre part à la compétition. L’édile de Saint-Louis a par ailleurs mis à la disposition des équipes, deux bus pour leurs différents déplacements. Mansour Faye, qui avait d’ailleurs procédé au tirage au sort dans les locaux de son ministère, avait invité les Saint-louisiens à se mobiliser pour faire du tournoi une réussite. Il avait d’ailleurs dit sa volonté d’accueillir ce tournoi annuellement et surtout d’en faire un levier de développement économique pour la ville.

cndiongue@lequotidien.sn