Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Financement agricole et rural : les experts capitalisent les expériences.

Mercredi 4 Décembre 2013


Saint-Louis abrite un forum de capitalisation des expériences de finance agricole et rural au nord du Sénégal. Cette rencontre de trois jours permettra aux experts de se pencher sur le thème : « Définition d'une politique nationale de financement agricole et rurale : quels enseignements tirés des expériences passées et en cours dans le Nord du Sénégal ? ».

Djibril Diaw, le président de la plateforme des initiatives du Nord(Pinord) a déploré l'inadéquation des stratégies de financement des activités agricoles et rurales en invitant les institutions financières à mieux revoir leurs politiques.

« C'est une grande partie des besoins en financement agricole et rurale qui ne trouvent pas de réponse au niveau des institutions financières. Tout cela contribue à la désarticulation des industries paysannes », a-t-il dit indiqué en insistant sur l'urgence de mettre en place une bonne politique de financement de ces activités.

« Les critères d'analyse des institutions financière ne prennent pas suffisamment en compte la réalité du secteur rural », déplore M. Diaw que nous suivons en vidéo.


Ndarinfo.com


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par rahne le 07/04/2014 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le seul investisseur qui a pris des risques cest le VIEUX JAQUES MIMRAM en se lançant dans la sucrerie,alors quil avait le choix entre MADAGASCAR ET LE SENEGAL?Il faut quon lui tire le chapeau.Et pourtant vu les autres potentialités que recélent le Delta du FLEUVE,dautres investisseurs auraient pu investir dans dautres secteurs,notamment dans lagriculture,dans la péche et dans le tourisme pour faire de cette zone le SILICOM WALLEYS du SENEGAL,surtout aprés la réalisation des barrages de Diama et de Mantalli

2.Posté par Gargeul le 07/04/2014 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CSSest un désastre écologique et faire de la canne à sucre ici est un non-sens économique. Les accusations de collusion des dirigeants de la CSS avec la clique Wade ne sont pas sans fondements...
Rahne, ton commentaire est hors sujet: ici on parle des petits paysans!

3.Posté par rahne le 08/04/2014 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GARGEUL tu as une vision limitée du développement;est ce que tu comprends ce que représente lenvironnement des affaires?Est ce que tu sais limpact de la CSS sur le développement des PME:/PMI de la région du fleuve?Est ce que tu sais ce que veut dire la bourse de sous-traitance?tu ne mesure pas le désastre écologique par rapport à la valeur ajoutée(emplois crées de 1973 à nos jours) cest pourquoi tu penses que je suis hors sujet.Je suis du Delta et les petits paysans dont vous faites allusion savent que leur développements dépend de la politique économique et financiére de l'ETAT du SENEGAL qui doit opter pour un développement endogéne ou un développement dépendant de lextérieur.Je ne défends pas la CSS mais je dis quelle a osé.La GRANDE CHINE est le pays le plus polué du monde mais elle est la deuxiéme puissance mondiale.tTu ne sais pas ce qu'est l'écologie qui peut avoir des aspects positifs et négatifs

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.