Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Future exploitation du pétrole et du gaz, brèche de Saint-Louis : Ces autres préoccupations des députés

Mardi 3 Décembre 2019

Lors du passage du ministre de l’Environnement et du Développement durable à l’assemblée nationale pour le vote du budget programme de son département, certains députés ont prôné plus de civisme et de citoyenneté pour un respect strict des mesures environnementales mises en place. Certains se sont préoccupés de la brèche de Saint-Louis avec ses conséquences sur la vie des populations de cette ville.


Future exploitation du pétrole et du gaz, brèche de Saint-Louis : Ces autres préoccupations des députés
La députée Marième Kane soutient, elle, que les feux de brousse constituent «un casse-tête» pour le département de Kanel (Matam), dont elle est originaire. Elle a aussi plaidé pour des activités de résilience pour faire face à la déforestation accrue dans cette zone du nord-est. EIle suggère des mesures d’urgence pour sauver des vies à Get-Ndar, en particulier par l’aménagement d’une voie navigable pour aider les piroguiers.
 
D’autres députés ont interpellé le ministre de l’Environnement, Abdou Karim Sall, sur la problématique des inondations. Samba Diebel Ndiaye estime que le Fonds vert climat est une opportunité donnée aux pays pour attirer des financements, demandant au ministre s’il existe des stratégies pour capter ces fonds. Il a en outre suggéré que l’éducation environnementale soit intégrée aux programmes scolaires, seul gage de succès de la lutte contre le plastique, dit-il.
 
Quant à Abdou Bakry Kairé, il pense que le gouvernement doit anticiper la future exploitation des ressources pétro-gazières et, partant, renforcer la Direction de l’environnement et des établissements classés (DEEC) dans sa mission afin que ses agents soient mieux outillés pour pouvoir exercer leur contrôler dans ce cadre.
D’autres parlementaires sont revenus sur des questions telles que les ordures ménagères déversées sur le site du Technopole et à la décharge de Mbeubeuss.

À cet effet, Aida Sow Diawara a invité les ministres à venir s’enquérir des habitations menaçant ruine autour du site. Marie Sow Ndiaye propose un projet de création de centres d’enfouissement de déchets.
 
Juiliette Zenga plaide pour des actes ‘’forts’’ par rapport aux objectifs de développement durable (ODD), préconisant un appui plus conséquent aux agents des eaux et forêts ainsi. Elle suggère un plan de communication pour éradiquer le fléau de la déforestation et les mauvaises habitudes.

SUDONLINE