Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Giresse: "C'était une chasse à l’homme"

Samedi 31 Janvier 2015

Alain Giresse, qui n’a pas été prolongé à la tête de la sélection sénégalaise après l’élimination dès la phase de poules de la CAN, raconte "la violence verbale inouïe" qu’il a subie. "Ils se sont presque jetés sur moi à la fin de la conférence. C’était une chasse à l’homme", a-t-il déclaré sur RMC.


Alain Giresse n'est plus le sélectionneur du Sénégal. Le Français, victime d'une terrible campagne de presse au Sénégal après l'élimination des Lions de la Téranga, battus 2-0 par l’Algérie lors de leur dernier match, dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations, l'a annoncé lui-même au micro de Luis Fernandez, son ancien coéquipier en équipe de France, sur RMC. Une information confirmée par Augustin Senghor, le président de la fédération sénégalaise.

"C’est terminé, a déclaré «Gigi». Mon contrat se termine, il faudrait qu’il soit renouvelé. J’ai dit à mon président, qui a beaucoup de mérite à travailler dans ces conditions, qui essaie de remettre de l’ordre, de rien me demander parce c’est impossible. Ça serait invivable. Il y a une telle oppression. Ça devient trop compliqué pour moi."

Et Giresse de revenir sur le traitement dont il a fait l'objet: "On a passé les limites de la correction. C’était d’une violence verbale inouïe qui aurait pu se transformer en violence physique. Ils se sont presque jetés sur moi à la fin de la conférence. C’était une chasse à l’homme. La défaite tombait bien pour enfin pouvoir se jeter sur moi et me réduire à néant."