Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Il y a 158 ans, la bataille de Pathé Badiane ...

Mercredi 29 Novembre 2023

Almamy Ma BA Diakhou Dieye Dame, Coumba Ndiapp, Bourba Diolof, Mbaa Kompass battaient, il y a 158 ans, le Gouverneur colonial Pinet Laprade à la bataille de Pathé Badiane


Il y a 158 ans, la bataille de Pathé Badiane ...
Juste après l’indépendance sous le régime du Président Senghor il y a eu dans l’écriture du roman national au sujet de l’Almamy du Rip Maba Diakhou Dieye BA beaucoup d’erreurs historiques dont peut citer deux importantes, le Jihad et ses origines :

Le Jihad

L’Almamy du Rip Maba Diakhou Dieye BA avait un projet politique plus que religieux.

Au delà du prosélytisme religieux Maba chercher à fédérer toutes les forces politiques aussi bien maraboutiques que ceddo dans tout le pays wolof ( Cayor , Diolof , Baol, Saloum ) dans un projet de lutte armée contre l’expansion coloniale francaise , dans le sillage de ces prédécesseurs marabouts guerriers réformateurs comme Serigne Koki Ndiaga Isseu Diéye DIOP, Almamy Abdou Khadr Kane.

Pour le Gouverneur Faidherbe…Ma Ba, songeait, dès cette époque, à créer sous son égide une vaste confédération musulmane destinée à arrêter notre expansion et à briser définitivement notre puissance au Sénégal……...

C’est dans cette perspective politique que Maba Diakhou Dieye BA a conquis le rip et le Saloum envahit le Diolof et le Cayor .

Pour saper le prestige de l’Almamy dans le nord de la Sénégambie, le gouverneur Pinet Lapradre attaque le Rip et le 30 novembre 1865 eut lieu la célèbre bataille de Pathé Badiane.

Le Troupes de l’Almamy dirigés le Damel du Cayor déchu Lat Dior Ngoné Latyr comme Gankal Amadou Makhouredia, Bërgët Birame Kodou Maram, Assane Penda Maram, Laty Diop Ndoya, Demba War Dior, Masseck Ndoya, Alboury Ndiaye Seynabou, Masàmba Diop, Sangoné Dior, Bounama Dior, Ibra Fatim Sarr, Mbakhane Kane, Sabou Kane infligea une lourde défaite à Pathé Badiane aux troupes coloniales francaises dirigées par le Gouverneur Pinet –Laprade.

Le rapport militaire du français Sabatier fut sans équivoque :
« Un combat terrible dans lequel officiers et soldats déployèrent la plus brillante bravoure. L'ennemi défendait ses positions avec une ténacité sans exemple, mais il fut forcé de reculer devant nos baïonnettes. On peut se faire une idée de l'énergie de la lutte par les pertes que nous avons éprouvées. Le capitaine Croizier, commandant le premier peloton de l'infanterie de marine, fut blessé mortellement. Le chirurgien de 2e classe Monstey Charbounié fut tué. Le lieutenant de vaisseau Duplessis reçut quatre coups de feu presque à bout portant, le sergent-major de la compagnie du génie, trois ; le capitaine Canard, commandant l'escadron, eut le bras traversé. Un quart de l'effectif des compagnies de débarquement fut tué ou blessé. La compagnie du génie eut 6 hommes tués et 10 blessés. Le gouverneur, lui-même, reçut un coup de feu à l'épaule gauche dès le commencement de l'action, ce qui ne l'empêcha pas, heureusement, de conserver le commandement. L'enseigne de vaisseau Des Portes, attaché à l'état-major, fut contusionnée, et plusieurs hommes de l'escorte furent blessés ou eurent leurs chevaux tués ». Parmi les marabouts qui participèrent la bataille de Pathé Badiane, il y avait Ngagne Khary Mbacké NIANG de Affé au Diolof grand père maternel d'El Hadj Abdou Aziz SY Dabakh

C’est dans cette même logique politique de lutte contre l’expansion coloniale et non le jihad que l’Almamy Maba Diakhou Dieye BA s’attaqua au Royaume du Sine qu’il considérait comme un allié aux colonialistes Français.

Origines de Maba Diakhou Dieye BA

Au debut du XIXé siécle un Peul deniyankobe Ibrahima BA originaire du Mbantou dans le Toro s’était établi dans le Djoloff pour y faire du prosélytisme et des amulettes.

Son fils Ndiogou Ba ne au Diolof y grandit et y fait toutes ses études.

Il alla au Cayor épouser Oulimata Khouma de la grande famille maraboutique de ngallick et eut Abdoulaye Oulimata Khouma Aïeul de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy

En deuxième noce, Ndiogou BA épousa une princesse Wolof du Djolof Diakhou Dieye. Cette dernière est la fille de la Princesse Coumba-Ndiapp Ndiaye et du marabout wolof originaire du Toubé Dame (Amadou) Khaly Dièye. Coumba Ndiapp est la fille du Bourba-Djolof MBaba Ko'm Pass et de la dame Rokhaya Kamara (de la famille des marabouts de ce nom). Ma-Ba, qui était donc Jolof-Jolof de mère.

En troisième noces Ndiogou Hampate Ba épousa Ngatou Ngallane une Wolof du Saloum et eut : Mamour BA Ngotou et Awa BA Ngotou

Enfin Ndiogou Hampate Ba épousa une autre Wolof du Saloum Sokhna Mangane eut : Ousmane BA Sokhna Mangano et Malamine BA Sokhna Mangane

Maba Diakhou Dieye BA a épousé sa cousine une princesse du Diolof Maty Ndiaye

Il ne faut pas oublier que Ma ba Diakhou avait effectué ses humanités coraniques a Longhor en pays wolof dans le cayor ou il eut aussi pour épouse, Mareme Mbaye, fille de son marabout Mor Sokhna Fall Syll Mbaye de Longhor et mère de Ibra Mareme Bâ et Amina Bâ

Le frère utérin de Maba est un Diagne (Sètte Diakhou Diagne).

En conclusion Almamy Maba Diakhou Dieye BA était né en pays wolof au Saloum de pére toucouleur wolofise et de mére wolof ayant fait ses humanités en pays wolofs et ayant epousé des faits et mené ses activités politiques et militaires en pays wolof ( Cayor , Baol Diolof et Saloum)

Maa Ba Diakhou Dieye Dame , Coumba ‘m Ndiapp Bourba Diolof Mbaa Kompass n’était un marabout toucouleur maais un homme d’etat politique musulman wolof saloum saloum et diolof diolof

De mémoire de quelques guerriers et marabouts ayant rejoint Maba dans le Rip :

1-Lat Dior Ngoné Latyr

2-Gankal Amadou MaKhouredia

3-Birame Codé Maram

4-Assane Marame Penda Diop

5-Albouri Ndiaye

6-Maseck Ndoya Bao

7-Latyr Diop Ndoya

8-Demba Waar Sàll

9-Bounama Dior

10-Demba Dali

11-Ibre Fatim Sarr

12-Samba Laobe

13-Mbakhane Kane

14-Sabou Kane

15-Momar Anta Sali

16-Khali Madiakhate -Kalla Diakhaté (keur Makala)

17-Khali Mory Bator Hann Khouma (Ngalick)

18-Boubacar Penda yeri Diakhate (Pir)

19-Serigne Saheit Mbacké (Mbacké niarakhlane)

20-Serigne Mboussobé Asta Walo (Mbacké niarakhlane)

21-Serigne Babacar Anta Laye Mbaye (longhor )

22-Massogui Tabara fall sylla (sathé)

23-Mafatim sylla(sathé)

24-Assylla Tabara Fall Sylla (sathé)

25-Massogui Ndaly Sylla (sathé )

26-Massylla Thione Sylla (sathé )

27-Massylla Mané Sylla (Thilladramane )

27-Libasse Mapathé Ndoumbe Dieng Sylla (Niakhal )

28-Ibra Bineta Sylla (Bopp)

29-Ibra Bineta yacine sylla (Thilladramane )

30-Balla Mame Penda Touré (lappé)

31-Massata Saloum Diakhaté (Meoundou )

32-Abdou Khoudia Kamara Sy (Djolof )

33-Matar Penda Sy (Djolof )

34-Ngagne Khary Mbacke Niang (Djolof )

35-Momar Mberou Dieng Sourang (thioureunguen)

36-Serigne Coki Ndiaga Anta Diop (Coki )

37-Serigne Ahmadou Dia ( Bakhiya Dia)

38-Mouhamadou Niass( Saloum)

39-Balla Sokhna Fall Diop ibn ndiaga issa (Coki)

40-Mayibe Awa Balla ibn ndiaga issa (Coki)


Dyaodine Amadou Bakhaw DIAW
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.