Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

LOCALES: Les candidats poursuivent leurs opérations de charme.

Mercredi 21 Mai 2014

La bataille pour la conquête de la mairie de Saint-Louis se poursuit dans la capitale du nord où les différents candidats continuent leurs manoeuvres. Durant le week-end, tous les quartiers ont été visités par les candidats qui poursuivent leurs opérations de charme pour convaincre les citoyens de porter leur choix sur eux.

Le maire sortant Cheikh Abiboulaye Bamba Dièye multiplie les initiatives en octroyant des tricycles aux Gie Cetom et en rencontrant les Saloum-Saloum. Mansour Faye compte dérouler quatre axes pour changer le visage de la vieille ville. Ameth Fall "Baraya" signale que la victoire est presque acquise. Quant à Cheikh Gaye, il dit que le jour "J", les Saint-Louisiens sauront choisir.

Saint-Louis fait l’objet de convoitises par les ténors qui continuent d'affûter leurs armes pour aller à la conquête de la mairie. Seulement, l’incertitude plane sur le nom du prochain maire de la cité de Mame Coumba Bang. Personne ne peut réellement dire quelle coalition sera portée à la tête de la mairie.

CHEIKH BAMBA DIEYE : "VOUS DEVEZ DISSEQUER LE BON GRAIN DE L'IVRAIE POUR EVITER DE LAISSER SAINT-LOUIS ENTRE LES MAINS D'AVENTURIERS"

Depuis quelques semaines, Cheikh Bamba Dièye répond favorablement aux sollicitations des citoyens. Le maire sortant actuellement les initiatives pour mieux taper dans l'oeil des populations. Il a ainsi procédé à la remise de 17 tricycles aux Gie Cetom de la commune pour améliorer le cadre de vie des quartiers, et doublé le budget du nettoiement qui est passé de 470 millions en 2013 à 970 millions en 2014.

Le candidat de la liste majoritaire de la coalition "And Liguèye sounou deuk" ne veut en effet rien occulter. C'est ainsi qu’il s'est rapproché de la colonie des "Saloum- Saloum" hier. "Nous avons demandé aux populations de continuer à nous accompagner pour terminer les oeuvres que nous avons entamées, pour l'intérêt de la ville. Après les ambulances, les tricycles, l'assainissement, l'éclairage, nous voulons mieux faire encore. Avec un déficit de 600 millions à notre arrivée, nous avons un projet de 25 milliards qui sont déjà disponibles. L'Etat a déjà fait la rétrocession de 17 milliards et les 8 milliards proviennent des partenaires", a révélé le maire qui a présidé hier un grand meeting organisé par la responsable des femmes de Rewmi du bas Sénégal, Awa Dème. "Nous invitons les populations à adhérer à nos projets politiques qui consistent à achever les travaux déjà entamés, qui ont déjà trouvé leurs financements. Nous vous incitons à disséquer le bon grain de l'ivraie pour éviter de laisser Saint-Louis entre les mains d'aventuriers", prévient le maire sortant et candidat à sa propre succession.

MANSOUR FAYE : "NOUS EVITONS D'ETRE DIVERTIS"

Mansour Faye, lui, était dans certains quartiers pour des thédébats et visites de proximité. "Nous avons saisi cette opportunité pour présenter nos candidats et investis afin de pousser les populations à voter pour notre liste. Nous ne sommes pas là pour être divertis. Nous travaillons pour remporter ces joutes qui sont importantes", a soutenu le coordonnateur des zones de l'Apr qui a annoncé que toutes les listes de Bby ont déjà monté leurs comités électoraux.

Poursuivant, il indique que leur coalition a quatre lignes directrices pour changer le visage de la vieille ville. "Il s'agit de réhabiliter toutes les écoles en état de délabrement avancé. Avec comme slogan " Ndar leer nagne", nous comptons assurer l'éclairage de tous les quartiers de Saint-Louis. Nous voulons aussi relever le plateau technique des institutions sanitaires et assurer l'accès à l'eau potable pour toutes les populations de la ville», a promis Mansour Faye qui rappelle que l'emploi des jeunes sera au cœur de leur mandat. "La pêche et l'agriculture seront des piliers fondamentaux pour lutter contre le chômage. Notre continuons le processus de financement destiné aux femmes de Saint-Louis. Aujourd'hui, plus de 50 groupements sont financés", a encore révélé Mansour Faye.

AMETH FALL "BARAYA" : "NOTRE AMBITION EST DE BOUTER HORS DE LA MAIRIE LA MOUVANCE PRESIDENTIELLE"

Le candidat de la coalition "And Dékal Ndar ak Sopi" a aussi parcouru quelques quartiers. "Notre ambition est de bouter hors de la mairie la mouvance présidentielle. Nous sommes sûrs que nous sommes la coalition majoritaire qui sortira victorieuse au soir des locales du 29 juin prochain. Notre équipe qui sera mise en place prendra en charge les préoccupations des populations", a dit Ameth Fall "Baraya" pour qui toutes les sensibilités participent aux différentes activités menées partout à travers la ville. "Chaque jour, nous démontrons que Saint- Louis reste toujours bleu. Les élections du 29 juin prochain vont le confirmer et tous les responsables qui ont retrouvé leur unité sont conscients. Tout le monde sait que Saint-Louis a perdu son lustre d'antan. L'actuelle équipe a montré ses limites", a t-il promis devant des militants surexcités, acquis à la cause du Pds.

CHEIKH GAYE : "CERTAINS SERONT SURPRIS"

Le leader du Model a quant à lui, commencé par dénoncer certains agissements. "Nous notons une croissance de la violence. C'est dommage. Nous condamnons la violence sous toutes ses formes. Elle est l'arme des faibles. La politique est un art noble qui n'intègre pas la violence. Si une bataille doit avoir lieu, elle doit être celle des idées. Certains candidats utilisent la force. Ils seront surpris car les populations ne peuvent plus être bernées ni lésées", a-t-il laissé entendre à Guet- Ndar où il a promis d'améliorer leurs conditions. D'ailleurs, il signale que le diagnostic qu'il a fait sur la situation de la ville est loin d'être reluisant. " Les préoccupations des populations tournent autour de l’insalubrité, de l'éclairage, de l'absence de formation des jeunes et surtout du problème relatif au développement durable. Certains quartiers sont menacés de disparition si on n'y prend garde. Saint-Louis qui était une belle ville dans tous les secteurs, s’enlise depuis des années dans la paupérisation extrême", regrette le candidat du Model.

Seneplus.com