Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

LUTTE CONTRE LA DÉFORESTATION : À la réserve naturelle de TOCC-TOCC, on transforme le typha en charbon.

Mardi 10 Février 2015

Le Capitaine NIANG  avec des populations locales
Le Capitaine NIANG avec des populations locales
Les populations riveraines de la Réserve naturelle communautaire (RNC) de Tocc Tocc (environ 100 KM de Saint-Louis la commune de Ronkh ) ont reçu mardi un important matériel pour lutter contre la déforestation, a constaté Ndarinfo.com. C’est grâce au programme de micro financement du Fonds Mondial pour l'Environnement (FEM) qu’une unité de fabrication de biocombustible et des fourneaux solaires d’une valeur de 2.5millions ont été mis à la disposition aux habitants de cette localité, en présence du sous-préfet Guedj Diouf et du Capitaine du conservateur de la Réserve le Capitaine Ousseynou NIANG.

Le sous-préfet s’est félicité de l’obtention de ces équipements qui, selon lui, permettront vise d’amélioration la sauvegarde de l’environnement, en invitant les populations à bien les entretenir.

« C’est une solution alternative », a expliqué le Capitaine NIANG qui explique le typha qui était une clavaire pour les populations pourra être transformé en charbon. La nouvelle méthode pourra amoindrir les agressions sur l’environnement, a noté le conservateur de cette réserve naturelle.

« Ces populations ont été formées pour l’utilisation de ce matériel, et beaucoup de villages en bénéficieront », a-t-il ajouté.

Ndiaga BOH et Rouguiyatou SOW qui se sont exprimées au nom des populations locales ont magnifié le geste du Fonds Mondial pour l'Environnement (FEM) et surtout félicité l’engagement et la démarche inclusive adoptée par le Capitaine NIANG.

En marge de cette rencontre, le comité de gestion de la Réserve naturelle communautaire (RNC) de Tocc Tocc, a été installé par le Sous-Préfet.

Pour rappel, le Programme de micro financement du FEM va prendre fin en septembre 2015 et le coût global du financement est 20 millions 400 mille francs.

PLUS D'ARTICLES:


> Saint-Louis - Réserve naturelle de Tocc Tocc : Un paradis de lamantins menacé par la pollution chimique.

> ENVIRONNEMENT : des parlementaires sénégalais pour « l’adoption effective » de la politique nationale de gestion des zones humides.



NDARINFO.COM

10022015-10877567_10206251757636631_686400253_n
  • 10022015-10877567_10206251757636631_686400253_n
  • 10022015-10965627_10206251760436701_1298314787_n
  • 10022015-10967719_10206251766316848_1435979075_n
  • 10022015-10961651_10206251763036766_1299588289_n
  • 10022015-10965305_10206251764076792_936818313_n

10022015-10979181_10206251762596755_1727428314_n
  • 10022015-10979181_10206251762596755_1727428314_n
  • 10022015-10877970_10206251770476952_1745400188_n
  • 10022015-10881471_10206251758556654_853272934_n
  • 10022015-10967016_10206251758756659_131674859_n
  • 10022015-10723505_10206251761516728_176453113_n


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.