Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le carnet ATA pour s’adapter aux mutations du Commerce international

Vendredi 11 Février 2011

Le carnet ATA pour s’adapter aux mutations du Commerce international
Le Carnet ATA est un bon outil pour être en phase avec les nombreuses mutations que connait le Commerce international. C’est dans ce sens que la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar, la Douane et la fédération Mondiale des Chambres de commerce ont tenu un séminaire pour sensibiliser les acteurs du Commerce sur l’intérêt du carnet ATA.

Face aux nombreux changements que le commerce mondial est en train de connaitre, notamment dans la rapidité des transactions, les différents acteurs sont obligés de se mettre à niveau. C’est tout le sens qu’il faut donner au séminaire de formation sur le Carnet ATA qui s’est tenu à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar du 07 au 10 février, en partenariat avec la Douane et la Fédération Mondiale de Chambres de Commerce. En effet, durant ce séminaire, il était question de familiariser les différents acteurs intervenant dans le secteur du Commerce avec le Carnet ATA. « Le carnet ATA permet à tous les acteurs de mieux répondre aux sollicitations de manière adéquate pour l’amélioration de la qualité du service et la compétitivité de notre économie », explique M. Arabi, représentant du président de la Cciad. Même si notre pays a adopté le Carnet ATA depuis longtemps, il n’en demeure pas moins qu’il n’était pas bien maitrisé par les différents acteurs, c’est du moins l’avis de M. Mboup, secrétaire général de la Cciad. Conscient de l’importance du carnet dans les transactions internationales, M. Diouf, représentant du ministre du Commerce estime qu’au sortir de ce séminaire, les transitaires, douaniers, cadres de la Cciad qui ont pris part saisiront l’utilité du carnet et en feront un meilleur usage. « C’est un document douanier internationalement reconnu, utilisable avec tous les Etats ayant adhéré à la convention. En plus, il permet de traduire le temps de transaction tout en minimisant les délais », explique-t-il. Aujourd’hui avec les dimensions prises par les transactions internationales, il s’avère vital de se mettre en conformité avec les nombreuses mutations. Et M. Mboup, secrétaire général de la Cciad voit dans le Carnet ATA un moyen efficace de s’adapter. Cependant, il estime qu’il est nécessaire de le vulgariser. « Il y a peu de professionnels qui l’utilisent et il est temps de les conscientiser sur les avantages », dit-il.

Seneweb


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.