Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les jeunes de Maitre Alioune Badara CISSE recadrent Farba NGOM

Lundi 5 Mars 2018

Le Mouvement ABCJAIME se désole des déclarations faites à l’encontre de leur parrain et mentor, Me Alioune Badara CISSE, Médiateur de la République, à la suite de la conférence publique qu’il animait le 24 février 2018 sur « le Médiateur de la République face aux interpellations citoyennes ».


Pour écarter toute équivoque sur les intentions qu’on prêterait au Médiateur de la République, il urge de rappeler le rôle de cette autorité administrative indépendante, garante de l’Etat de droit et des valeurs républicaines par excellence.


Cette institution, créée par une loi n°91-14 du 11 février 1991 instituant un médiateur de la république abrogée par la loi n° 99-04 du 29 Janvier 1999, a pour mission principale de veiller à la bonne adéquation entre le fonctionnement de l’Administration et les droits des citoyens.  En outre, l’article 2 de la même loi stipule qu’il a une « mission générale de contribution de l’environnement institutionnel et économique de l’entreprise, notamment dans ses
relations avec les administrations publiques ou les organismes investis d’une mission de service public ».


Ainsi, le Médiateur de la République, en relevant les dysfonctionnements de l’administration qui portent atteinte aux droits des administrés lors de cette conférence, était dans son rôle de défenseur des droits des citoyens au sens des articles 1, 2 et 9 de la loi de 1999. Son indépendance est justifiée par le fait qu’il ne peut être d’aucun
bord. Les articles 3 et 6 de la loi de 1999 confortent cette indépendance,  en ce qu’il ne reçoit d’instruction de personne  et ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions qu’il émet ou des actes qu’il accomplit pour l’exercice de sa mission. Ce qui implique qu’il soit à équidistance de l’Etat et des citoyens et ne s’intéresse aucunement à la politique politicienne.

Seule la Politique au sens de l’Administration équitable, juste et efficiente de la société est au cœur de ses préoccupations. Ceux qui persistent à interpréter les déclarations du Médiateur de la République, devraient revoir ou étudier la loi n 99 -04 du 29 janvier 1999 qui organise l’institution du Médiateur de la République.


La seule vérité est que cette Médiateur veut être une vraie institution de défenseur des droits des citoyens. Le Médiateur de la République veut plus que tout, apaiser le climat social pour un Sénégal de valeurs républicaines et d’état de droit garantis.

Pour la coordination du mouvement Abcjaime
Fait à Dakar, le 6 mars 2018
 
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Mbagnick le 06/03/2018 04:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce député par procuration n'a pas voix au chapitre quand la République se transforme et se consolide par le dialogue des Esprits. Bravo ABC.

2.Posté par Senegal rek le 06/03/2018 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce député aurait dû revoir sa copie et se faire conseiller avant de faire de telles déclarations contre Me ABC. Il était dans son bon droit et dans son rôle de protection de droits des citoyens. Cela conforte sa déclaration lors de sa prise de fonction en août 2015 : il se constituera en une oreille attentive pour les citoyens s’estimant lésés.
Bon vent, monsieur le Mediateur

3.Posté par Le citoyen le 06/03/2018 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous citoyens du Sénégal, avons un défenseur qui n'est personne d'autre que le Médiateur de la République. Merci Maître ABC continuez de défendre nos droits. Dieu nous voit et sait ce chacun fait et a l'intention de faire. Les hypocrites se reconnaîtront et regretteront leurs actes dans leur for intérieur

4.Posté par Sarr le 07/03/2018 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a fallu que Macky Sall soit président pour que farba ngome quitte le statut de teuyé tiouboukaye et « Sikanam Pass » en tant que Coxeur-Apprenti à la gare routiére de Matam pour finir avec un Pass-Porc Diplomatique

5.Posté par sarr le 07/03/2018 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci farba tu es un homme digne et tu sais defendre sans te menager notre cher presdent -macky

6.Posté par sarr le 07/03/2018 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci farba pour tout ce que yu fais pour ton brave president

7.Posté par le saint-louisien le 08/03/2018 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ABC merci pour votre posture clairvoyante et courageuse, les chiens aboient, la caravane passe. Aucun homme digne ne pense à vous contredire puisque votre position est juste. Malheureusement la flagornerie a de beaux jours dans notre pays !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.