Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les parlementaires du REPES dans la sensibilisation : La pêche menacée par l’exploitation du pétrole et du gaz

Samedi 10 Septembre 2022

Réseau des Parlementaires pour la Protection de l’Environnement au Sénégal, le Repes, en partenariat avec le projet Dekkal Geej, a tenu un atelier avec les décideurs politiques pour renforcer leurs capacités sur les questions de l’exploitation du pétrole, du gaz et des subventions et leur donner des outils pour mieux préparer le marathon budgétaire de 2023. L’objectif est d’assurer une meilleure gestion de l’exploitation du gaz et du pétrole offshore et des subventions pour une pêche durable. Sur cet aspect les acteurs n’ont pas manqué d’étaler leurs inquiétudes sur les conséquences de l’exploitation du pétrole et du Gaz sur la pêche déjà secouée par des pratiques illicites. L’avenir des ressources halieutiques est donc enjeu.


La préservation de la biodiversité maritime sous l’exploitation attendue du pétrole et du gaz inquiète beaucoup, le Réseau des parlementaires pour l’environnement, le (Repes). L’installation de la 14ieme législature s’approche à grand pas. Il urge pour le Repes de renforcer les capacités des élus sur les questions de l’exploitation du Gaz et du pétrole.

Ceci en tenant compte du rôle crucial des parlementaires et des élus en matière de contrôle l’action du gouvernement sur la pêche, de voter des lois et d’évaluation des politiques publiques. L’objectif est d’améliorer la gestion durable des pêches en vue de la biodiversité et d’une résilience des communautés.

« C’est un projet de 5ans. Cela fait trois ans qu’il est avec le Repes. On travaille dans les différents domaines notamment dans le domaine de développement de pêche hostile qui va dans un développement durable. On discute des questions de subventions de la pêche. Comment l’orienter ? On parle d’exploitation du pétrole et du gaz, qui a des risques sur les unités de pêche» a alerté, le coordonnateur du projet Feed the Future Sénégal Deekkal Geej, Jon Avderson.

Selon qui, l’enjeu est d’éviter les risques, de mettre en place un système de gestion. A l’en croire l’exploitation du pétrole et du gaz a fait l’objet de plusieurs études.

«L’exploitation du pétrole et du gaz a des conséquences sur la biodiversité maritime. C’est un grand atout pour le Sénégal. Mais il y a des risques. Ensemble on développera les propositions qui vont à la mise en œuvre du système qui nous permettra de gérer les ressources halieutiques. Nous avons fait pas mal de choses à travers le projet a-t-il ajouté

Situation de la subvention de la pêche artisanale au Sénégal !

Le projet Feed the Future Sénégal Deekkal Geej vise à contribuer une gestion durable et inclusive de la pêche au Sénégal, d’améliorer la sécurité alimentaire à augmenter les revenus etc. Le Sénégal comme la plupart des États du monde alloue à son secteur de la pêche une intention de soutenir et d’accompagner les acteurs qui évoluent notamment les plus vulnérables à apporter leurs contributions à l’essor du secteur et atteindre des objectifs de développement économique social.

Sa contribution financière indirecte annuelle à la pêche artisanale est estimé à plus de 10 milliards de FCFA alors que certains pratiques jugées «illicites nécessitent des contrôles accrus sur la distribution des intrants à impôt réduit Lors de cet atelier, les parlementaires ont été interpellés d’être des porte-étandards des ressources gaziers et maritime sans que l’un ne menace la survie de l’autre.

Le Témoin