Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Lutte contre l’excision à Podor : Une pratique presque rangée aux oubliettes

Vendredi 10 Janvier 2014

Le comité de Pilotage pour l’exécution du plan d’action pour d’action pour l’abandon des mutilations génitale féminine par l’excision était dans le département de Podor ce jeudi .Ce comité composé de parlementaires sénégalais de représentant de l’Unicef et de l’AWEPA(parlementaires européens partenaires de l’Afrique )et des représentants du FNUAP.
A Podor commune, le comité de Pilotage a d’abord rendu visite au préfet du département et aux autorités municipales avant de rencontrer à la case foyer des femmes les comités consultatifs des femmes ,les GPF, des chefs religieux et coutumiers avec comme objectifs l’évaluation des perceptions des populations locales de la pratique de l’excision ainsi que leur niveau de connaissance ,la compréhension des attentes vis-à-vis de leurs représentants élus ,la sensibilisation des populations sur les effets néfastes de la pratique et enfin l’intégration des autorités coutumières et religieuses dans la lutte vers l’abandon de l’excision .
La rencontre a permis aux parlementaires d’avoir une position claire ,définitive sur la position des population sur cette pratique . A Podor l’excision ne se pratique presque plus sinon celles qui la pratique le font dans la clandestinité et le travail se poursuit diront les femmes et autres participants à cette rencontre . Trois questions ont permis de cerner la question d’abord le premier mot qui vient à l’esprit lorsqu’elles entendent « excision »ensuite les effets de l’excision sur les filles ,la famille et la communauté et enfant ce que les populations attendent de leurs représentants élus à ce sujet . A la réponse de cette question les parlementaires ont pu faire un travail d’analyse pour déterminer le niveau comportemental face à la pratique

Seneweb