Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mutilations génitales féminines : un taux de prévalence de 44% à Saint-Louis

Vendredi 5 Mai 2017

Mutilations génitales féminines : un taux de prévalence de 44% à Saint-Louis
Au Sénégal, la pratique de l’excision  concerne 18% des filles de moins de 15 ans et 15 % des filles de moins de 10 ans, renseigne une étude du Groupe pour l'Étude et l'Enseignement de la Population (GEEP).

Les Mutilations génitales féminines (MGF) sont encore une pratique courante dans la zone nord. En effet, la région de Matam enregistre  un taux de prévalence de 93% et celle de Saint-Louis  44% avec toutes les conséquences psychosomatiques qui vont avec.

Ces constats ont amené le GEEP à mettre l’accent sur les changements d’attitudes et de comportements à travers des activités de socialisation dans l’espace scolaire et communautaire et celles faisant appel à la créativité des jeunes filles et garçons.

Ainsi avec l’appui de l’UNFPA, un atelier de formation thématique de l’éducation à la santé sexuelle et celle de la reproduction  et de la lutte contre les MGF.

> Suivez les explications de Mamadou KHOUMA, membre de la coordination nationale du GEEP

NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Issakha le 06/05/2017 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces chiffres sont faux.
Ce sont des taux d'OMG pour récolter des financements auprès des organismes internationaux .
Je suis d'accord qu'1% de jeunes filles mitigée est excessif, mais il faut donner les bons chiffres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.