Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

ODCAV de Saint-Louis : Les sanctions tombent après les incidents qui ont émaillé les quarts de finales de la zone 4.

Mercredi 16 Novembre 2011

ODCAV de Saint-Louis : Les sanctions tombent après les incidents qui ont émaillé les quarts de finales de la zone 4.
La zone 7 connait maintenant ses finalistes après les demi-finales jouées ce mardi.
Ndiabéne Toubé et Rao gare croiseront le fer après leurs victoires respectives sur Fass et Ngaye Ngaye sur la même marque d’un but à zéro. Si la victoire s’est dessinée très tôt pour Ndiabéne ça na pas été le cas pour Rao gare qui du attendre les arrêts de jeu plus exactement à la 93ème pour marquer l’unique but de la partie qui les propulse en finale zonale où il rencontrera la redoutable équipe de Ndiabéne.
Sur les incidents du matche Bokk jom-Jakarlo comptant pour les quarts de finale de la zone 4 et qui était joué le 11 novembre, après avoir auditionné les deux présidents, Sénior Gaye entraîneur de Jakarlo, après avoir bien étudié selon eux les rapports de l’arbitre, du délégué de matche, du délégué de la commission Sécurité et Fair Play et du superviseur de la CQPR et enfin en s’appuyant sur les lettres de clarification du Secrétaire Général, du Président et de l’entraîneur de Jakarlo, la zone a pris des décisions suivantes :

- Suspension pour un an ferme de l’ASC Bokk jom qui était sous suspension d’un an avec sursis
- Une amende de deux cent mille francs (200.000frs) à l’ASC Jakarlo à payer dés notification du PV
- Suspension pour deux ans fermes de l’entraîneur de Jakarlo
- De donner matche gagné par pénalité à l’ASC Jakarlo
- Et enfin donner matche perdu par pénalité à l’ASC Bokk Jom

Rappelons que ce matche a été arrêté à deux minutes de la fin par l’arbitre qui selon le PV a signifié dans son rapport qu’il a arrêté le matche pour insécurité alors que Jakarlo menait par 1 à 0 suite à des jets de pierres à l’endroit de l’arbitre assistante N° 2 après qu’elle ait signalé une position de hors jeu lors d’une attaque de Bokk Jom. Quant au délégué de matche il signale le comportement de l’entraîneur de Jakarlo pour refus notoire de présenter sa pièce d’identité, selon lui ceci a installé le désordre total sur le banc de son équipe et au niveau de main courante. Le rapport du délégué signale également que des supporteurs mécontents ont jeté des pierres tantôt sur l’entraîneur de Bokk Jom, tantôt sur le second arbitre assistant. Malgré les tentatives des deux Présidents de se rejeter mutuellement la responsabilité sur les événements, les responsables de la zone ont constaté que tous les différents rapports étudiés incriminent les deux ASC sur les causes de l’insécurité ayant entraîné l’arrêt de la partie par l’arbitre central (seuls trois policiers étaient présents au stade durant la rencontre) et que l’arrêt du matche est survenu suite à des jets de pierres venant du côté de la tribune où logeaient les supporteurs de Bokk-Jom.

Espérons que d’ici les demi-finales les sanctions prises permettront aux différentes parties de prendront conscience de l’importance du rôle du sport qui n’est d’autre que d’unir les gens.

Ibrahima Diarra

ibajara@yahoo.fr