Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Oniva "Malaw": la voiture made in Sénégal qui veut remplacer le "7 places"

Jeudi 2 Décembre 2021

Au Sénégal, le transport interurbain est assuré par des véhicules qui n’offrent pas un minimum de confort. Les usagers ont beau se plaindre, mais le processus de renouvellement du parc automobile dans le secteur des transports lancé par les autorités n’est pas encore à sa vitesse de croisière. Une lenteur qui ouvre des portes et aiguise des appétits.

Deux américains ont sauté sur cette occasion et ont développé une stratégie visant à remplacer au moins les « 7 places » qui seraient plus de 7.000 au Sénégal par un véhicule inspiré du même modèle mais qui offre plus de commodité et de sécurité qu’ils ont baptisé « Malaw » de la marque ONIVA.

La cérémonie de présentation a eu lieu ce matin à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar en présence du Directeur de cette école, du représentant du recteur de l’Université Cheikh Anta Diop, des responsables de Oniva. Étudiants et professeurs étaient conviés à la cérémonie.

« Moi j’habitais au Sénégal et je voyageais souvent en 7 places et je me suis toujours dit qu’il y avait une solution. Avec Frédéric, mon frère, on n’a pas trouvé de véhicule adapté aux besoins des sénégalais qui voyagent en 7 places. C’est comme ça qu’on a conçu le véhicule Malaw », explique la directrice de Oniva SARL.

Il convient de préciser que le prototype qui a été présenté ce mercredi 1er décembre à l’ESP n’est pas fabriqué au Sénégal. Une mise au point qui tenait à cœur Fallilou Mbacké Samb qui est le directeur de cette école.

Selon lui, l’ESP a été associée à ce projet pour intervenir à trois niveaux : « consultation et études de projets, « conception, développement et réalisation » et « recherche et développement ».

«Autrement dit, l’ESP pourrait être associée dans la conception et la fabrication de pièces de rechange de ce véhicule », ajoute Fallilou Mbacké Samb pour qui, ce projet est une aubaine en ce sens qu’il permettra de capitaliser une expérience que « nous n’avons jamais eue en matière de technologie automobile ».

Au-delà de cette institution universitaire, les concepteurs de ce véhicule vont recueillir l’avis des acteurs du transport pour pouvoir présenter un dernier prototype qui sera ensuite fabriqué au Sénégal.