Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Parmi les 93 médicaments interdits ou retirés du marché Français : 6 présents et vendus au Sénégal

Lundi 1 Avril 2019

93 médicaments jugés nuisibles à la santé par la ‘’Revue Prescrire’’ ont été interdits de commercialisation ou retirés du marché en France. Mais, au Sénégal, aucune notification n’a été reçue pour un arrêt de commercialisation desdites substances. D’après Source A, six (6) de la centaine de médicaments bannis au pays de Marianne sont présents et vendus dans nos Pharmacies.

En effet, la revue Prescrire a été catégorique et présente les médicaments répertoriés sur cette liste comme étant «plus dangereux qu’utiles» (…) car, «la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques». On y retrouve le Toplexil, le Decontractyl et la Cimetidine Rectogesic, le ketek, l’uptravi, le lynparza.

Les trois derniers cités ont, cependant, été retirés de la liste des 93 pour diverses raisons. L’antibiotique télithromycine, Ketek a été retiré du marché. En ce qui concerne l’anticancéreux olaparib, Lynparza, «de nouvelles données ont montré que la balance Bénéfice/Risque n’était pas nettement défavorable». Et pour ce qui est du médicament contre l’hypertension artérielle pulmonaire sélexipag, Uptravi, «de nouvelles données sont en cours d’analyse par Prescrire».

Interpellée par nos confrères, la pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) estime tout simplement que: «ce qui est valable en France n’est pas forcement valable au Sénégal».

De son côté, le Directeur de la pharmacie et du médicament, Amadou Moctar Diéye explique que ‘’la plupart des médicaments cités disposent d’une autorisation de mise sur le marché français’’. Pendant ce temps, l’Ordre des pharmaciens, en ce qui le concerne lui, préfère faire le mort.

DAKARMATIN
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.