Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Patrice CORREA: Baydallaye KANE « a montré ses limites »

Mardi 31 Janvier 2017

Selon le syndicaliste, le Recteur de l’Université Gaston de Saint-Louis, « ne maitrise pas l’information financière que ne cesse de lui demander le SAES. Il a montré ses limites ».

Car, indique l’enseignant chercheur à la section Communication de l’Ufr CRAC de l’UGB, « l’argent des projets a disparu, dans la mesure où il y a des trous financiers aussi bien au centre de Drépanocytose (environ 60 millions FCFA) qu’au Projet Aagrim (432 millions FCFA) ».

« Et que dire d’autre, note-t-il enfin, des Droits d’inscription pédagogique (Dip) normalement fléchés pour le fonctionnement des UFR et qui sont consommés pour d’autres postes de dépense », s’interroge-t-il.

NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Xunxunöor le 31/01/2017 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Interrogations : Appartient-il à ce syndicat de contrôler la gestion financière du recteur ? N'existe t-il pas d'autres structures de l'Etat chargées de faire ce travail ? S'agit t-il d'une co-gestion ? En cas de faute de gestion, y a t -il une co-responsabilité du rectorat et du SAES? Sinon, pourquoi ce comportement du syndicat ? Qui peut éclairer notre lanterne, dans cette affaire qui commence à nous tympaniser ?