Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Patrice CORREA: Baydallaye KANE « a montré ses limites »

Mardi 31 Janvier 2017

Selon le syndicaliste, le Recteur de l’Université Gaston de Saint-Louis, « ne maitrise pas l’information financière que ne cesse de lui demander le SAES. Il a montré ses limites ».

Car, indique l’enseignant chercheur à la section Communication de l’Ufr CRAC de l’UGB, « l’argent des projets a disparu, dans la mesure où il y a des trous financiers aussi bien au centre de Drépanocytose (environ 60 millions FCFA) qu’au Projet Aagrim (432 millions FCFA) ».

« Et que dire d’autre, note-t-il enfin, des Droits d’inscription pédagogique (Dip) normalement fléchés pour le fonctionnement des UFR et qui sont consommés pour d’autres postes de dépense », s’interroge-t-il.

NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Xunxunöor le 31/01/2017 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Interrogations : Appartient-il à ce syndicat de contrôler la gestion financière du recteur ? N'existe t-il pas d'autres structures de l'Etat chargées de faire ce travail ? S'agit t-il d'une co-gestion ? En cas de faute de gestion, y a t -il une co-responsabilité du rectorat et du SAES? Sinon, pourquoi ce comportement du syndicat ? Qui peut éclairer notre lanterne, dans cette affaire qui commence à nous tympaniser ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.