Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Podor : Les aperistes blâment Abdoulaye Daouda Diallo pour le mode de sélection des candidats pour la députation

Lundi 29 Mai 2017

Les aperistes qui sont dans le département de Podor ne sont pas en phase avec leur coordonnateur départemental, Abdoulaye Daouda Diallo. Unis autour du collectif pour la défense des intérêts de l’APR du département de Podor, ces militants réfutent le mode de sélection des candidats pour la députation au niveau de leur département.


Les militants de l’APR dans le département de Podor invitent le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo à revoir la liste de sélections des candidats pour la députation dans leur section.

Car pour le conseiller municipal à Fanaye, El Hadi Boubacar Baal «même si on rejette la liste, ce ne sont pas les personnes présentes sur les listes qui nous dérangent. Nous sommes sur les principes et ce sont les méthodes qui ont été employées pour arriver à la sélection qui posent problème ».

M.Baal et ses camarades dénoncent «la démarche adoptée par les membres de la commission qui privilégient leurs proches pour la confection des listes au détriment des autres».


Par ailleurs, les aperistes du département de Podor précisent que, «ce sont les militants à la base qui ne veulent plus que les listes soient confectionnées à leur insu » puisque,  «lorsque nous avons sillonné le département, partout où on a été, une remarque nous a été faite, ils ont dit qu’ils ne veulent plus que nous nous enfermions à Dakar pour confectionner des listes et les leur imposer. Ce fut ainsi pendent les élections du Haut Conseil des collectivités territoriales, nous sommes sûrs que ça ne passera pas cette fois-ci, il faut associer tout le monde à la prise de décision ».

Suivant M. Baal: « La démarche n’a pas été bonne, la sélection n’a pas été bonne, ceux qui avaient été désignés pour faire des propositions se sont proposés eux-mêmes, et c’est un  problème de démocratie».

Ainsi, ils demandent au Président Macky Sall de réagir afin de rectifier le tir avant la date du dépôt des listes prévue le 30 août. Si rien n’est fait d’ici là, ils comptent durcir le ton et se feront entendre le moment opportun.

SENENEWS
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.