Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Protection de l’Enfance : la CJRS forme les journalistes de l’axe Nord (vidéo)

Lundi 5 Décembre 2016

« Les journalistes doivent s’impliquer dans la vulgarisation des droits de l’enfant et œuvrer, ainsi, à assurer une meilleure protection de cette frange de la population », a déclaré, lundi, le gouverneur adjoint de Saint-Louis, chargé des affaires administratives.

Babacar BA qui s’exprimait en marge de l’ouverture, à Saint-Louis, d’un atelier sur  « Éthique journalistique et Droits de l’enfant », a réitéré l’engagement de l’État en matière de droit des mineurs matérialisation par la ratification de plusieurs conventions internationales.

Il a, par ailleurs, invité les journalistes « à jouer pleinement leur rôle », en faisant, « un traitement de qualité de l’information avec « un contenu responsable et  accessible aux enfants ».

Cette session de formation de trois jours, organisée par la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS), en collaboration avec la Cellule d'Appui à la Protection de l'Enfance (CAPE) de la Présidence de la République et l’UNICEF mobilise plusieurs journalistes de l’axe Nord (Saint Louis, Louga, Matam et s’inscrit dans un vaste programme de capacitation mis en œuvre par cette organisation corporative de presse.

Pape Thioro NDIAYE, le Président de la CJRS, a rappelé l’impérieuse nécessité d’outiller les journalistes sur les questions relatives aux droits de l’Enfant, au vu des nombreux manquements notés dans le traitement des affaires judiciaires.

«  La convention des jeunes reporters est interpellée au quotidien par les juges et les procureurs qui se plaignent de la manière, dont l’information judiciaire est traitée dans les médias », a-t-il dit en expliquant que l’organisation d’ateliers de cette nature dans les différentes zones du pays, vise à renforcer les compétences des diffuseurs locaux d’informations.

La Coordonnatrice de la CAPE a révélé que « le traitement de l’information dans les médias pose souvent problème », en évoquant que de récurrentes atteintes sur la dignité de l’enfant et les violations sur les droits de l’image.

Mme Ramatoulaye Ndao DIOUF, par ailleurs Conseillère spéciale du Président de la République, renseigne, en outre, qu’« un prix dédié aux droits de l’enfant sera initié par sa structure, en collaboration avec la Convention des jeunes reporters », a fait savoir la  coordonnatrice.

> Suivez les explications de M. NDIAYE et de Mme DIOUF


 

Ndarinfo.com et Laviesenegalaise.com


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.