Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Recasement des marchands ambulants: Bientôt, un complexe commercial à Saint-Louis.

Mercredi 20 Novembre 2013

10.000 cantines seront réalisées à Dakar, Kaolack, Touba, Saint-Louis et Thiès, à partir de 2014, grâce à un partenariat entre l’Agence nationale d’appui aux marchands ambulants (Anama) et une firme chinoise.

14 complexes commerciaux seront réalisés dans 5 régions du Sénégal par l’Etat à travers l’Agence nationale d’appui aux marchands ambulants (Anama). Ces complexes abriteront au total 10.000 cantines destinées à recaser les marchands ambulants. Ce projet a été présenté hier aux représentants des associations de marchands ambulants par le directeur général de l’Anama, Salihou Keita, entouré de ses collaborateurs.

La réalisation du projet est le fruit d’un partenariat entre l’Anama et une firme chinoise. Dakar aura 4000 cantines. 1.500 seront construites à Kaolack, la ville de Touba aura 2.500 cantines, Saint-Louis et Thiès auront chacun 1.000 cantines. « Les villes ciblées sont celles qui souffrent plus des problèmes liés à l’occupation anarchique de la voie publique par les marchands ambulants », a déclaré Salihou Keita.

Selon le directeur, le projet va permettre aux ambulants de développer des activités génératrices de revenus dans leurs propres zones. Il contribue aussi à lutter contre le chômage des jeunes. « La mission que le président de la République nous a confiée est de protéger les marchands ambulants. Le projet va mieux insérer les marchands dans le circuit économique du Sénégal », a souligné M. Keita.

Les cantines seront vendues à 900.000 FCfa l’unité. L’Anama promet de donner une subvention de 270.000 FCfa à chaque bénéficiaire. A travers un système de bancarisation, les marchands ambulants vont accéder au crédit pour bénéficier de cantines, selon M. Keita. Les cantines qui seront construites répondront à toutes les normes de sécurité, selon le directeur de l’Anama. « Elles résisteront au feu. Les cantines seront préservées contre les incendies », a lancé le Directeur.

Khadim Babou, le président de la Fédération des associations de marchands tabliers (Fmat), s’est réjoui du partenariat scellé entre l’Anama et les Chinois. « Nous sommes des fils du pays. L’Etat ne doit pas nous abandonner. Le fait de nous donner des cantines va nous permettre de mieux développer nos activités sans gêner la fluidité de la circulation », a dit M. Babou.

Le Soleil et Ndarinfo


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Un citoyen le 21/11/2013 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vivement la réalisation de ces projets.
L'avenue du Général de Gaulle sera plus fluide à la circulation...ET SURTOUT MOINS SALE.