Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Richard –Toll: Pour une politique inclusive et participative sans discrimination de tous les citoyens de la Taouey.

Jeudi 13 Mars 2014

Lors de la prochaine mandature de cinq ans de la municipalité de Richard –Toll notre souhait serait que toutes les populations vivant autour des bords de la rivière Taouey puissent jouir entièrement de leur totale citoyenneté .Pour ce faire il faudra combattre deux lignes politiques qui paraissent opposées mais qui sont réellement en phase dans leur tendance à créer la désunion et l’hostilité entre les populations ;
Ces deux courants sont composés premièrement :
• De certains autochtones walo-walo qui taxent de « Doxadéem » les autres citoyens sénégalais non originaires du Walo mais établis depuis plusieurs générations à Richard-Toll.
• Deuxièment des citoyens allogènes résidents à Richard-Toll qui sont ouvertement hostiles aux walo walo d’origine.
Aucun responsable politique doué de raison ne devrait adhérer à ces deux positions extrémistes sous peine d’être sanctionné électoralement par les populations pour les raisons suivantes:
1. Raisons juridique et républicaine:
Si un nommé Yerim Mbagnick MBODJ originaire de Khouma ou le nommé Sandjiry DIOP originaire de Ndiangué est inscrit dans les listes électorales de Bignona , ou de Kédougou il ne pourra pas être électeur à Richard-Toll et n y pourra pas non plus y être élu. Par contre le nommé Jean Paul DIEDHIOU natif de Oussouye , ou Samba DIOUF originaire de Ndoffane mais inscrit dans les listes électorales communales de Richard-Toll pourra être élu au Walo et élire le candidat de son choix.
Ainsi tous citoyens sénégalais quelque choix son origine et lieu de naissance a le droit d’être électeur et d’être élu dans toutes circonscriptions électorales ou il est inscrit, en particulier celle de la commune de Richard –Tol .
Donc le jour des élections à Richard –Toll ne voterons que ceux dont les noms figurent sur la liste du bureau de vote qu’ils soient originaires de Dagana ou de Koumpentoum.
2. Raison politique :
Comment peux-t-on être « Thiouné », nul en politique pour espérer être élu dans une ville aussi cosmopolite que Richard- toll qui est un résumé de la diversité ethnique du Sénégal, en tenant un discours d’exclusion et ethniciste . Ce n’est qu’avec le suffrage de tous les citoyens vivant autour de la rivière Taouey de Ndiao à Yakh Saabar d’Escale à Thiabakh qu’un responsable politique pourra être élu et non par un quartier ou une fraction de la population.
C’est fort de ce postulat que nous avons toujours initié une politique de réconciliation des habitants avec leur ville qui aboutira à la fin de l’ostracisme, à travers une démarche inclusive de tous les citoyens, de tous les quartiers et les citoyens de toutes les origines seront d’égale dignité. Aussi lors de notre opération dénommé « Walo Leul 2013 » dont l’objet était de financer la gratuité de la prise en charge médicale de la circoncision de 400 petits garçons dans toute l’étendue des 13 quartiers de la commune de Richard-Tol nous avons eu à privilégier les jeunes habitants des quartiers périphériques, au détriment de mes parents walo walo des quartiers traditionnels de Ndiao ou de Khouma.
De même, sur les 60 groupements féminins du réseau que j’ai mis en place, seuls trois groupements féminins Foulacounda Walo de Campement, Yoolty Legniol de Ndiao et Royoukaye de la communauté diola ont obtenu des financements.
3. Raison Historique
Comment peux-t-on parler de « doxadem » pour une ville qui a été créée au début du 19eme siècle par le français le Baron Roger et qui porte le nom d’un jardinier français Claude Richard et qui doit sa prospérité actuelle à une famille franco-suisse celle des MIMRAN..
Pour ceux qui parlent de « doxadem » en suivant leur la logique ils devraient changer le nom de la ville, enlever son nom français de Richard et refuser de bénéficier des retombées économiques du plus grand et riche doxadem en l’occurrence le premier contribuable et employeur de Richard-Toll Monsieur Jean Claude MIMRAN..
Notons aussi que les populations de Richard –Toll qui ont peuplé les rives de la Taouey par vagues successives depuis environ deux siècles viennent de toutes les contrées sénégalaises depuis les Saint-Louisiens jusqu’aux casamançais en passant par les hal poular de Matam et de Lao et en passant par les diolof diolof et autres baol baol
A l’inverse il y a ceux qui pour combattre tout responsable politique originaire du Walo et le diaboliser l’accusent de parler de doxadeem .
Amadou Bakhaw DIAW diaogo.nilsen@gmail.com