Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

SAINT-LOUIS – Création d'emplois : le DG de l'ANAMO relève la part des maisons de l'outil.

Dimanche 10 Août 2014

Les maisons de l'outil constituent une des réponses "les plus pertinentes" au problème du sous-emploi au Sénégal, a soutenu, samedi à Saint-Louis, le directeur général de l'Agence nationale de la maison de l'outil (ANAMO) El Hadj Malick Mbaye, invitant les autorités publiques à apporter davantage leur appui à ces structures pour les aider à réussir leur mission.

"Les maisons de l'outil constituent une des réponses les plus pertinentes au sous-emploi des jeunes et à la promotion de l'emploi durable", a-t-il déclaré lors d'une caravane de presse de l'ANAMO, arrivée le même jour dans la capitale du nord.

Il a rappelé qu'à son arrivée en fin mai 2012 à la tête de l'ANAMO, elle ne comptait que deux maisons de l'outil mais depuis, cinq autres structures similaires ont été réalisées ou réhabilitées "ont pu être mises en place avec des moyens".

"Par le biais de l'auto-empli, chaque structure est capable de générer 1.000 emplois directs et 500 indirects", a indiqué le directeur de l'ANAMO, en mettant en avant la formation inculquée par cette structure à des jeunes des deux sexes souvent désœuvrées auparavant.

"Cette caravane est l'occasion de faire le tour des maisons de l'outil et d'engranger le maximum de partenaires", a déclaré M. Mbaye dont la structure cible dans ce cadre chambres consulaires et populations en général.

Des conventions de partenariat seront signées notamment avec le Fonds de garantie pour l'investissement prioritaire (FONGIP) pour aider à la réhabilitation des maisons de l'outil, a-t-il annoncé.




APS