Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

SAINT-LOUIS - LUTTE CONTRE L’ÉROSION DES COTES : Les femmes de DIELE MBAME se mobilisent pour planter et protéger la mangrove.

Mercredi 17 Septembre 2014

Une vaste opération de reboisement de la mangrove a été lancée mercredi à Dièle Mbame, mise en œuvre les femmes du GIE « Bokk Diome » pour ressusciter cet écosystème en voie de disparition.


Ahmed Sène DIAGNE explique aux femmes, comment planter les palétuviers.
Ahmed Sène DIAGNE explique aux femmes, comment planter les palétuviers.
Plus de 5 hectares ont été ciblés et plus 2000 pieds ont été plantés, ce matin, par les femmes alors que le programme se poursuit demain jeudi avec une synergie plus forte, d’après El Hadji Ahmed Sène DIAGNE, le président du Gie Bokk DIome, par ailleurs, initiateur du projet à Dièle Mbame. À terme, tous les rivages de cette bande de terre qui cerne ce village historique de Saint-Louis du Sénégal seront garnis de palétuviers, grâce à l’engagement des braves dames du village.

Ciblée par le Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM) dans le cadre de sa politique de lutte contre la disparition des sols, sous l’effet des changements climatiques, Dièle Mbame bénéficie aujourd’hui d’un programme d’appui pour plantation des sols, financé par le projet de gestion intégrée des zones côtières (GIZC) de l’Union européenne. Ce fonds est à la base du grand projet de plantation de la mangrove qui cible également Khor Usine et Mouit (Gandiol).

Ces appuis à la protection de l’environnement permettent de restituer la mangrove au bénéfice des populations locales et renforcer ainsi le pouvoir d’achat des femmes qui trouvent autour de cette flore spéciale plusieurs activités génératrices de revenues.

Ahmed Sène DIAGNE, président du GIE « BOKK DIOME », Ndèye DIOP, présidente des femmes de Dièle Mbame et Moussa SARR, adjoint au chef de village, reviennent sur le sens de cette grande opération de reboisement. Regardez !