Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

SAINT-LOUIS – REOUVERTURE DES UNIVERSITÉS EN SEMPTEMBRE – Les étudiants de l’UGB disent “niet” et exigent une reprise… en présentiel

Jeudi 25 Juin 2020

La Coordination des Etudiants de Saint-Louis a rejeté, au cours du week-end, la décision du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation de rouvrir les amphithéâtres au mois de septembre prochain. Ses membres fustigent l’attitude de leur tutelle et invitent le Chef de l’Etat, macky Sall, à rouvrir les universités tout en appelant l’ensemble des acteurs à réfléchir sur la possibilité de reprendre les cours en présentiel.

La Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL), structure suprême de représentation des étudiants de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, fustige l’attitude du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et dénonce vivement son insensibilité face à la situation actuelle des universités du Sénégal en général et celle de l’UGB en particulier. “Aujourd’- hui, vouloir maintenir les universités fermées jusqu’au mois de septembre pour une reprise des cours en présentiel serait une catastrophe que la CESL ne peut accepter”, a martelé Ahmed Diao, Président de séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis.

Consciente qu’il faut penser global pour agir local, la CESL a ainsi procédé à la revue des décisions concernant la réouverture des universités au niveau mondial. Trois grandes tendances réalistes se dégagent, selon ces étudiants de Sanar, notamment la continuité des enseignements en ligne, la continuité des enseignements en présentiel, l’alternance entre enseignement en présentiel et enseignement en ligne. “À l’analyse de cette situation, la CESL considère que les options incertaines de « ni continuité des enseignements en ligne », de « ni continuité des enseignements en présentiel » ou de « ni alternance » exigent la réouverture progressive des universités pour une reprise maitrisée des enseignements en présentiel. “ Car, en l’absence de dispositifs fonctionnels de télé-enseignement, le concept « restez chez vous » devient une coquille vide”, a-t-il précisé. Et l’étudiant de poursuivre en rappelant à l’opinion publique que la CESL a toujours milité pour une continuité pédagogique en ces temps de pandémie afin d’éviter le relâchement des étudiants.

Ainsi, ses membres ont proposé des solutions connues de tous. “Cependant, le MESRI semble être incapable d’appuyer les étudiants pour une éventuelle concrétisation de ses propositions relatives aux mesures d’accompagnement. C’est pourquoi, en toute responsabilité, la CESL demande au Président de la République de revenir d’une part sur la décision consistant à maintenir les universités fermées et d’inviter d’autre part les autorités universitaires à réfléchir sur un retour progressif au campus et une reprise des cours en présentiel”, a soutenu Ahmed Diao. Car selon lui, rien ne bloque aujourd’hui la réouverture des universités et celles-ci ont assez perdu de temps et d’étudiants à cause des mauvaises décisions prises en temps de crise. C’est ainsi que la CESL a décrété à compter du samedi 20 juin dernier, l’arrêt systématique des ‘‘Caravanes Dèm Jeuli Bagages’’ à l’UGB tout en mettant en garde toute entreprise privée qui tenterait de s’y opposer.

Yves TENDENG | SUDONLINE



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.