Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : Plusieurs quartiers sans eau potable depuis plusieurs jours

Vendredi 12 Juin 2020

Les populations de certains quartiers de la commune de Saint-Louis ne savent plus à quel service d’eau se fier. En effet depuis samedi dernier, la distribution d’eau dans des milliers de foyers de Pikine, Medina Marmiyal, Darou et Sor Daga ne se fait plus correctement. Pour se procurer le liquide précieux,  des chefs de famille se lèvent à des heures tardives la nuit  pour puiser quelques bidons et autres bassines. Une délicate situation que les populations victimes des longues coupures d’eau jugent invivable en cette période de pandémie de COVID-19.

 
« Depuis 05 jours, l’eau ne coule dans les robinets de notre quartier  que pendant une à deux heures. Ainsi pour avoir quelques bidons pour la boisson et la cuisson de la famille durant la journée, je me réveille tard la nuit pour puiser. C’est une situation très difficile que les familles traversent dans la mesure où on nous incite à être propres pour éviter le coronavirus. Mais sans eau comment peut-on se laver les mains régulièrement ? » a vociféré la dame Fama Niang,  avant de jeter une grosse pierre dans le jardin de la société Sen’eau.

 
A l’en croire la société  de distribution d’eau au Sénégal n’a aucun respect envers les usagers. «  Malgré nos souffrances, personne ne peut te dire les raisons de cette longue coupure. Ils n’ont fait aucun  communiqué pour informer les populations s’il s’agit d’une grande panne ou de simples travaux de routine dans le réseau afin que celles-ci puissent prendre leurs dispositions. C’est un manque de respect notoire  envers les abonnés dont les responsables du bureau régional de Sen’eau sont coutumiers. C’est dans des cas  rares qu’ils informent les usagers des coupures d’eau dans la commune de Saint-Louis. Ce qui n’est pas normal » a râlé l’activiste et habitant de Pikine, Baye Khaly.  La même situation  est notée également dans d’autres quartiers du faubourg de Sor. Les populations de Médine Marmiyal et Darou qui peinent à voir  l’eau couler des robinets, ruent dans les brancards.
 

Pour elles, les coupures d’eau sont fréquentes et longues. «  Avec la COVID-19, les modestes revenus des chefs de famille sont très impactés par la crise sanitaire. S’ils doivent encore acheter de l’eau dans les boutiques pour certains besoins de la famille et payer des factures d’eau, ils ne s’en sortiront jamais. Il faut que la société en charge de la distribution de l’eau revoit sa copie, les populations sont trop fatiguées des coupures répétitives et sans explication » a déclaré Mme Dieng.
 

A la direction régionale de Sen’eau, on invite les usagers à un peu plus de patience puisque la distribution reprendra sous peu son cours normal. Toutefois sans donner de date et d’heure précises pour la reprise.

ADAMA SENE

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 12/06/2020 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SDE ....Sen'EAU ......les compagnies qui gerent l'eau sont toujours aussi incompétente !

2.Posté par GUENE Assane le 15/06/2020 14:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La production de l''eau relève de la SONES donc du Sénégal. Seuls la distribution, le contrôle et la gestion sont des domaines, hier de la SDE et aujourd''hui de SEN''EAU. Il faut donc si c''est un déficit de production exiger des investissements.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.