Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : Un projet veut réduire les complications du diabète d’au moins 40 % (vidéo)

Mardi 26 Mars 2019

Le projet « Diabète à Saint-Louis » a été officiellement lancé, mardi, par la signature d’une convention tripartite entre l’Université Gaston Berger (UGB), l’ONG Humanité & Inclusion (nouveau nom de handicap international) et l’Association des Diabétiques la ville. 

Ce programme pilote d’une durée de trois ans vise à améliorer de manière considérable, la prise en charge en charge de la maladie.  

Il devra contribuer notamment à réduire de 40 % la fréquence des complications liées au diabète dans le département de Saint-Louis. Pou cela, dans sa phase opérationnelle, le projet va dresser un répertoire des patients diabétiques en vue d’assurer un suivi personnalisé de cette pathologique. 

Un important volet sensibilisation a été intégré à sa démarche, permettant de dérouler des campagnes de communication visant à renforcer la connaissance de la maladie auprès des populations.

Il faut rappeler que dans la région de Saint-Louis, le taux de prévalence de la maladie est supérieur à 10% (étude de 2016) sur un taux de prévalence nationale allant de 1.8 % à 5.1%. Le diabète est, en effet, un problème de santé publique dans la région. Ce projet vient donc répondre à un besoin sanitaire et social.

>>> Suivez les réactions des parties prenantes ...
 

NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Walter Fleuristil le 27/03/2019 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la meilleure façon de réduire la ^prévalence du diabète, de réduire les amputation, les mortalité est d'adopter le traitement des kératinocites immatures. ce traitement aide à guérir toutes les complication et protège la personnes aussi. ce traitement reste très bon marché el le diabétique n,a pas besoin d'une armée de médecin, de dizaines de pullules. seulement son insuline et un suivi médicale dr deux fois l'an. Toutes les propositions ou les conseils que j'ai vue dans la littérature, sont utiles pour les gens qui ne traitent pas les kératinocites immatures. Ces conseils ne font qu'accompagner gentillement vers la fin ultime. il y a une étude qui vient de sortir sur les kératinocites immatures d,une université Australienne Qui fait la preuve de la necessité de ce traitement... il y a juste une semaine. Mais le traitement existe déjà depuis 2005.et je ne demande que de le communiquer aux professionnelles qui veulent vraiment sauver des vies.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.