Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis ferme ses portes aux morts : Le poisson étouffe les cimetières, les autorités aveugles

Jeudi 3 Novembre 2011

Que la vieille ville coloniale a perdu de sa superbe. Les Saint-Louisiens ne sont pas seulement confrontés aux difficultés que vivent tous les Sénégalais : ils ont la particularité de ne plus trouver de passage, pour enterrer leurs morts ; sous les yeux des autorités.


Saint-Louis ferme ses portes aux morts : Le poisson étouffe les cimetières, les autorités aveugles
A Saint-Louis, capitale de l’ex-Afrique occidentale française, qui perd un être cher éprouve un double chagrin : être endeuillé et éprouver toutes les peines pour inhumer le disparu. Car, c’est devant les cimetières de Thiaka Ndiaye que les pêcheurs débarquent leurs productions, pour ensuite commercer avec les mareyeurs, qui alignent à qui mieux-mieux des camions frigorifiques, entre lesquels serpentent les ménagères venues se ravitailler en poissons et autres condiments. Conséquence : c’est un combat de titan pour les familles des disparus pour trouver une voie, afin de franchir la porte du cimetière. Il faut se défoncer au klaxon pour se faire entendre des automobilistes garés et des passants. Hélas, devant ce supplice de Tantale, les autorités municipales sont amorphes. On a trop laissé pourrir la situation, comme se défendent bien des conseillers de Benno, qui avait gagné les dernières élections locales. Mais l’alibi ne peut prospérer. Pour les populations, le maire Bamba Dièye doit remédier à cette situation. L’accès au cimetière Thiaka Ndiaye doit figurer parmi ses priorités, d’autant qu’il a des ambitions présidentielles, indiquent ses concitoyens.

Mamadou Lamine Mané