Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : l’Imam Mouhammedou Abdoulaye CISSE préoccupé par l’avancée de la mer

Mercredi 6 Décembre 2017

A l’occasion de la célébration du Maouloud, l’Imam Ratib de la grande mosquée Ihsan du sud de l’île, Serigne Mouhammedou Abdoulaye Cissé Ibn Serigne El Hadj Madior Cissé, a invité le chef de l’Etat à tout mettre en œuvre pour protéger les populations de la Langue de Barbarie contre l’avancée de la mer, la montée des eaux marines et fluviales et les raz-de-marée récurrents.


 
L’Imam Ratib de la grande mosquée Ihsan de Saint-Louis, Serigne Mouhammedou Abdoulaye Cissé, a saisi l’occasion offerte par la célébration du Maouloud pour insister sur l’urgence et la nécessité pour le président Macky Sall de venir s’entretenir avec les populations sur les voies et moyens à mettre en œuvre en vue de trouver une solution adéquate à cet épineux problème de l’avancée de la mer, qui menace sérieusement de faire disparaître l’ancienne capitale de l’Afrique occidentale française (Aof).


Il a, à ce propos, déploré le fait que l’île de Doune Baba Dièye ait disparu, engloutie par les eaux. Aussi a-t-il ajouté que les habitants de Saint-Louis sont, aujourd’hui, « assis sur un œuf » et craignent de se retrouver, un jour, sous les eaux marines et de voir leur ville être rayée de la carte géographique du Sénégal.
 
L’Imam de la mosquée Ihsan a aussi plaidé pour l’indépendance de la justice, la séparation des pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif, pour une justice équitable (éviter les erreurs judiciaires), pour le traitement, dans les plus brefs délais, de ces nombreux dossiers judiciaires qui dorment dans les tiroirs, pour l’égalité de tous les êtres humains. Plus explicite, il a laissé entendre que l’Islam recommande la générosité discrète en vers son prochain, la générosité qui part du cœur pour sauver sans ostentation, qui permet de se rendre compte qu’on peut être différent des autres (par la couleur, la langue, la culture, les variances dialectales, etc), mais qu’on n’est pas, cependant, au dessus de la loi et des autres.
 
L’Imam s’est engouffré dans cette brèche pour condamner avec véhémence la tendance, constatée actuellement dans une partie du continent africain, à trafiquer des êtres humains. Il a enfin insisté sur la nécessité de mobiliser toutes les énergies pour mener une grande croisade contre l’insalubrité dans notre pays, « où on aperçoit partout des tas d’immondices qui jonchent le sol », pour exhorter les agents de santé à avoir le réflexe de bien accueillir les malades, de sauver la vie d’un patient avant de réclamer de l’argent, etc.

LESOLEIL