Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : l’intercommunalité protège la Mangrove.

Vendredi 3 Juin 2016

La seconde phase du programme « Sauvegarde et de mise en valeur de la Mangrove de Saint-Louis », soutenu par la Fondation de Lille et l’Itancia a été clôturé, vendredi, au cours d’un atelier regroupant les différentes parties prenantes à cette initiative, à la l’hôtel de ville de la Commune.


Ce projet a permis de poser les jalons d’une gestion durable, intégrée et planifiée de la mangrove de Saint-Louis et de sa biodiversité par les partenaires locaux et notamment les collectivités locales de Saint-Louis, Gandon et Gandiol.

L’adjoint au maire de Saint-Louis BALLA GUEYE, a salué « la participation positive » des acteurs autour de ce projet en indiquant que cette synergie collaborative a permis d’enregistrer « une belle réussite » au terme du programme. Il s’est réjoui de la prise en compte de la nécessité d’une implication à la base. Il appelle, par ailleurs, à la poursuite de cette dynamique. « C’est une action qui doit s’inscrire dans la durabilité », a-t-il signalé.

Pour Ndiawar WADE, le président du Commission Environnement du Conseil départemental de Saint-Louis, « la participation à la restauration de la mangrove est une action noble » et que son institution, consciente des enjeux liés à la protection de cet écosystème « continuera à œuvrer auprès du comité du pilotage pour que cette démarche puisse se pérenniser ».

Moussa NIANG, le président du GIE des Ecogardes de Gandiol a salué le caractère inclusif du programme et la mobilisation des acteurs au cours de son exécution. Il invite, en outre, les autres politiques de gestion des ressources environnementales à s'inspirer de sa démarche pour mériter une appropriation et implication des populations.

«  L’objectif est de permettre aux populations de vivre mieux dans des espaces mieux préservés, et garantir leur pérennité pour les générations futures », renseigne Nicolas DUPUY, le coordonnateur de l’ONG Le Partenariat à l'initiative de ce projet.

En saluant l’engagement du collectif des enseignants et des collectivités locales dans la mise en œuvre du projet, M. DUPUY, rappelle que ce programme a favorisé une « gestion concertée entre services techniques et populations », en permettant à son institution de partager ses expériences emmagasinées dans le domaine de la protection et du reboisement de la mangrove.
  
                    > PLUS D'INFOS: Projet de Sauvegarde et de mise en valeur de la Mangrove de Saint-Louis : un comité local de suivi installé.

« Les espaces de mangroves offrent beaucoup d’opportunités formidables pour les populations », a-t-il souligné en évoquant les différentes ressources économiques qu’elles peuvent en tirer.

 Toutefois, M. DUPUY relève la «  fragilité » de cet écosystème et les nombreuses menaces qui pèsent sur lui. Il a fortement insisté sur l’importance d’une synergie durable pour conserver cette richesse environnementale.

Au terme de cette phase, de grandes perspectives s’ouvrent avec la mise en place d’un plan de développement concerté. Saint-Louis et sa région auront, par ailleurs, une part importante à jouer dans le réseau de gouvernance des delta.

Il faut rappeler qu’après la capitalisation et présentation des résultats du projet, des discussions ont été entamées sur les activités futures et le renforcement de l’intercommunalité avec le comité local de suivi. Une remise de chèques à des groupements féminins a mis fin à ce conclave.
 
NDARINFO.COM
 

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.