Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : plaidoyer pour une meilleure organisation de la pêche.

Vendredi 21 Mars 2014

L’adjoint du gouverneur chargé du développement, M. Babacar Ba, a présidé, jeudi, l’ouverture de la première université de l’environnement à Saint-Louis, initiée par l’organisation Action Solidarité Internationale (ASI), sur le thème « les impacts des changements climatiques sur la pêche : quelles bonnes pratiques d’adaptation pour relever les défis ».


Cette première édition a permis de créer une plateforme d’exposition des diverses analyses de l’impact des changements climatiques sur la pêche, en proposant différentes stratégies d’adaptation développées au niveau national par les acteurs. Elle a favorisé également la proposition d’alternatives pertinentes pour une gestion durable de la pêche.

« On ne peut pas parler aujourd’hui de pêche sans évoquer Saint-Louis » a déclaré Mamadou Barry, le directeur exécutif d’ASI qui ajoute que la capitale du nord « est la ville la plus touchée par les changements climatiques ».
Pour Camille Jean Pierre Manel, directeur de la pêche, les recommandations issues de ce séminaire augurent de grands espoirs. M. Manel a indiqué que les propositions dégagées seront appliquées « non pas par le gouvernement seulement mais avec toutes les parties prenantes pour améliorer la gouvernance des pêches en générale».

Un appel fort pour un changement des comportements a été lancé à toutes les couches de la population de Saint-Louisienne pour une meilleure gestion de l’environnement en général et du secteur de la pêche en particulier.
Signalons qu’au-delà des autorités du secteur, ce séminaire a regroupé aussi des chercheurs, des universitaires et des acteurs développement et des partenaires nationaux et internationaux.

Ndarinfo.com


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Bouba Diop le 21/03/2014 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Blablabla bis...

2.Posté par sammy le 22/03/2014 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une rencontre sans couleur.
Les pêcheurs non représentés.
Le ridicule ne tue pas.

3.Posté par Mamadou le 22/03/2014 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne s'agit pas des bla bla,avant dire n'importe quoi dans le net il faut d'abord maitriser ce que vous êtes entrains de parler,j'étais dans cette rencontre et tous les acteurs sont représentés.Le Sénégal ne pourrait jamais avancer avec personnes qui passent tout le temps à critiquer,le monde est très compétitif,le temps que vous cherchez à critiquer ,les autres sont entrains de travailler.
Messieurs je suis vraiment désoler mais vous n'êtes pas bien informer

4.Posté par Bouba Diop le 23/03/2014 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et bien monsieur Mamadou, félicitations pour avoir participé à une des innombrables palabres sur les grands problèmes du Sénégal...Avec tous les acteurs, tous plus compétents les uns que les autres! Soyons sérieux, nous connaissons l'état des lieux depuis tant d'années que si ce genre de blabla faisait avancer les choses, le Sénégal serait un pays développé depuis longtemps! Continuez donc à blablater, pendant que j'ouvre les yeux et fais marcher mon cerveau...

5.Posté par Bouba Diop le 23/03/2014 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pendant qu'on blablate sur les changements climatiques, pendant qu'on s'atermoie à n'en plus finir, pendant qu'on se gargarise de discours de spécialistes, autorités galonnées et représentants de l'Etat, en gros pendant qu'on NE FAIT RIEN, nos pêcheurs partent en mer sur des pirogues instables POUR NOUS NOURRIR...207 morts sur la brèche depuis la géniale idée de Wade et Masseck Ndiaye!!!! A quand des chaluts? Quand on arrivera à 2000 morts? Que la palabre est belle sous le chaud soleil sahélien...

6.Posté par DIEYE le 23/03/2014 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HE OUI ET PENDANT TOUT CE TEMPS QUE VOUS PERDEZ A PARLER A DISCUTER. VOUS DITES QUOI DES MALTRAITANCES DE NOS PÊCHEURS ARRÊTES A NDIANGO HIER SAMEDI 23 MARS. EN CE MOMENT ILS SONT BATTUS ATTACHES COMME DES ANIMAUX.
DITES NOUS CE QUE NOUS DEVONS FAIRE .
BAISSEZ LES BRAS ET SUBIR OU EST LA MARINE KI ÉTAIT DEPUIS QUELQUE JOURS AU LARGE DE SAINT LOUIS. NOUS DEVONS RÉAGIR.
METTEZ DES PATROUILLES AU LARGE DE NOS FRONTIÈRES ET BALISER LE POUR KON PUISSE SAVOIR OU SONT LES LIMITES.ET INSTALLEZ UNE BRIGADE A NDIANGO POUR QUE LES PÊCHEURS NE SOIENT pas BATTUS MALTRAITE COMME IL LE FONT AUJOURD’HUI.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.