Connectez-vous
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : une experte déplore la faible intégration du Genre dans les budgets communaux.

Jeudi 26 Mai 2016

Le projet pilote de budgétisation communale sensible au genre dans les régions de Matam et de Saint-Louis a été mis sur orbite, mercredi, en présence de conseillers municipaux, adjoints au maire et de personnalités coutumières de la ville.


Soutenu par la région Auvergne - Rhônes-Alpes, le du centre International de Formation de l’Organisation Internationale du Travail (CIT-OIT) et la Wallonnie Bruxelles International, ce programme vise à lutter contre les inégalités entre les hommes et les femmes, a renseigné Mme Mame Penda Diouf, la coordonnatrice, n indiquant que ce projet « va permettre aux femmes de bénéficier correctement de ressources publique au même titre que les hommes ».

L’objectif est de sensibiliser les élus pour que la commune adopte une politique genre dans sa gouvernance.

« La budgétisation sensible au genre » (BSG) est un outil reconnu à l’échelle internationale pour accompagner les communes à faire émerger leur territoire », a rappelé Mme DIOUF qui déplore la faible 9ntegration du Genre dans la l’élaboration des budgets de communes.

Il faut rappeler que le pôle Beutou Askanwi créé en Septembre 2O14 sur une initiative des observateurs du genre membres de genre en action, est une association sénégalaise qui œuvre pour l’observation citoyenne du genre au Sénégal.

Il est composé de cinq observatoires dont le HOM-DEDFF, l’observatoire des Relations de Genre Sénégal ( ORGENS), l’observatoire Régional Genre de Matam ( ORGM), l’Observatoire genre et développement de Saint-Louis ( OGDSL) et WILDAF / FEDDAF- Sénégal.

> Suivez le film de la cérémonie de lancement, les explications de Mme DIOUF et les impressions d'Abdoulaye NDIAYE, conseiller municipal


NDARINFO