Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis va accueillir la caravane "Ma carte, mon futur" de Greenpeace Afrique

Lundi 16 Janvier 2012

Saint-Louis va accueillir la caravane "Ma carte, mon futur" de Greenpeace Afrique
L’ONG internationale Greenpeace Afrique et les pêcheurs artisans du Sénégal, ont lancé hier, une caravane intitulée "Ma carte, mon futur", dans le but d’appeler les futurs dirigeants du pays "à reconsidérer" la gestion des pêcheries par la mise en place de politiques plus durables.
"A quelques semaines des élections présidentielles sénégalaises, l’objectif de cette caravane est de collecter 3000 voix chez les communautés de pêcheurs, demandant aux futurs dirigeants du pays des garanties et un engagement clair pour une meilleure gestion des ressources halieutiques", a précisé Raoul Monsembula, chargé de campagnes Océans à Greenpeace Africa.
Le texte rappelle que la pêche, activité génératrice de revenus et d’emplois au Sénégal, reste la première source de protéines animales chez les Sénégalais dont la consommation annuelle de poisson par habitant est parmi les plus importantes de l’Afrique de l’Ouest avec 28 kg.
"Mais, malgré cette importance, le secteur de la pêche n’a jamais fait l’objet de politiques volontaristes en faveur de la préservation de la ressource et de la protection des intérêts des communautés de pêcheurs artisans", a déploré Raoul Monsembula.

Selon M. Monsembula, "il est grand temps que les politiques fassent de la gestion durable des ressources halieutiques, une priorité pour la survie du secteur et le bien-être des générations actuelles et futures", a-t-il ajouté.
D’après lui, l’une des grandes menaces qui pèsent sur la pêche au Sénégal, est la surpêche. "Une surpêche en grande partie aggravée par la présence des bateaux usines étrangers qui pillent et vident les fonds marins sénégalais. Et ceci, hélas, avec la complicité de certains fonctionnaires véreux", a-t-il indiqué.

Il est urgent que les politiques s’accordent sur la révision des outils juridiques et réglementaires régissant le secteur de la pêche pour lui donner un traitement de choix. Il s’agit notamment de refonder le système de gestion des pêcheries, gage d’une amélioration de la gouvernance et la transparence dans le secteur.

Greenpeace Africa et les pêcheurs artisans du Sénégal, mettent les futurs dirigeants devant leur responsabilité en leur lançant ce message : "De vos politiques de pêche, dépend notre avenir. Agissez maintenant !"La caravane, qui prend fin le 19 janvier prochain, sillonnera les localités de Mbour, Saint Louis, Joal, Cayar, Yarakh, Thiaroye, Soumbédioune, Ziguinchor et Kafountine, précise le communiqué de presse.

Rewmi


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.