Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Scandale: Une mineure de 17 ans violée par 6 hommes dont son "beau-frère"

Jeudi 27 Octobre 2011

Une rocambolesque affaire vient de secouer la capitale du Nord en laissant tous les esprits perplexes. Une mineure orpheline a envoyé à la barre du tribunal régional de Saint-Louis, une troupe d’hommes pour une histoire dont NdarInfo vous donne ici le récit exclusif.


Scandale: Une mineure de 17 ans violée par 6 hommes dont son "beau-frère"
Les faits ont trouvé leur commencement un matin, lorsque la tante de la gamine découvrit que la fille avait dormi à la belle étoile pour un motif inconnu. Ce jour là, elle sera violée par un garçon du quartier. Alertée, La police débarque sur les lieux et mène ses investigations. Ce fut le début d’une tempête de révélations. Des noms familiers du coin tombèrent comme une pluie diluvienne.

A force d’enquête, la police découvrit notamment que depuis plus de 2 ans, la jeune fille est la proie de gus déchaînés qui ne trouvaient d’autres moyens de satisfaire leur libido que de se jeter sur la pauvre petite.

Chez elle, dans les auberges, dans les chantiers de l’Ageroute de Saint-Louis, elle ne trouvera la paix nulle part et deviendra l’objet d’un jeu de sexe effréné.

A la barre, elle dit avoir été violé pour la première fois en 2009 par son beau-frère avec qui elle partageait la même maison depuis la mort de sa mère. Puisque la fille dormait dans un couloir, l’homme profitait du silence de la nuit pour assouvir ses pulsions, avec répétition.

Ensuite, elle fera connaissance avec un certain Ameth GNING et tissera une relation amoureuse avec lui. Deux rapports sexuels s’en suivirent.

Depuis, les viols s’accélèrent sur elle accompagnés d'harcèlements sexuels. Un autre nom sera cité dans l’enquête. Celui de Mandaye DIENG, vigile à Ageroute de Saint-Louis. Sa tante lui avait mandé d’aller retirer de l’argent, un jour. Arrivé sur les lieux, l’agent profitera d’elle avant de lui remettre la modique somme de 2000 francs CFA.

Puis, 3 autres vont se servir d’elle : Cheikh Mbacké NDIAYE, Ameth FANNE et Bamba FAYE. Le premier la viola dans la chambre d’une auberge bien connue, le second, dans une chambre de passe à Ndiolofène et le dernier, dans une maison similaire sise au quartier Sud.

Tous les hommes cités dans ce dossier ont été saisis et déférés au parquet.

Cheikh Saad Bou Seye