Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Sénégal – Accidents de la route: des chiffres qui font froid au dos

Au Sénégal, il ne se passe pas un jour ou presque sans accidents mortels de la circulation. Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation sur les dangers de la route, le nombre d’accidents ne baisse pas, bien au contraire.

Mercredi 11 Octobre 2017 - 21:58

Sénégal – Accidents de la route: des chiffres qui font froid au dos
Quatre cents (400) décès pour l’année 2013, 433 morts pour l’année 2014, plus de 500 morts pour l’année 2016.  Le rapport 2016 de la Gendarmerie nationale note une augmentation des accidents de la circulation avec « 503 personnes tuées et 5 653 blessés à l’occasion d’accidents impliquant 844 véhicules légers, 405 véhicules poids lourds, 516 véhicules de transport en commun, 212 véhicules à deux roues et hippomobiles et 242 piétons ».
 
Les principales causes d’accidents sont du fait de l’imprudence du conducteur (45 %), des piétons (15 %), du non-respect des règles (14 %), d’un défaut de maîtrise (21 %), de défectuosité matérielle (3 %).
 

Flash Back
En septembre dernier (le 1er),  un bus est entré en collision avec une moto ’’Jakarta’’ sur laquelle se trouvaient trois(3) jeunes hommes

20 août 2017 – Cinq (5) personnes dont deux (2) enquêteurs de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, deux (2) guides du village de Tenkonto et un chauffeur ont trouvé la mort, dans un accident de la circulation survenu à hauteur du village de Mako.

02 août 2017 – Une collision entre un bus de transport en commun et un gros porteur aux environs de Kaolack :cinq (5) morts.

Mars 2017  : lors du choc entre un minicar et un camion citerne transportant du liquide inflammable, on compte 19 morts.

Mars 2017 – 14 morts sur la route de Porokhane quand un car « ndiaga ndiaye » transportant une cinquantaine de personnes entre en collision avec un bus.

Janvier 2017 :  16 morts  après qu’un minicar a heurté un camion-citerne venant en sens inverse, aux alentours de Kaffrine.

Le directeur de l’Agence de développement municipal (ADM) reconnaît l’ampleur du désastre :«Chaque année au Sénégal, nous perdons 500 personnes sur nos routes. Le coût économique des accidents de la route est plus de 1 % du PIB, soit plus de 77 milliards de Francs CFA par an ».
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.