Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Tabaski : le Sénégal suspend les taxes pour les éleveurs mauritaniens

Vendredi 6 Mai 2022

Tabaski : le Sénégal suspend les taxes pour les éleveurs mauritaniens
Pour couvrir ses besoins en moutons pendant la fête de l’Aïd el-Kebir, le Sénégal a décidé de supprimer les taxes pour les éleveurs mauritaniens, sur une période allant de 60 jours avant la fête et 45 jours après la fête.

C’est ce qu’a déclaré jeudi 5 mai à Nouakchott le ministre sénégalais de l’Elevage, Aly Saleh Diop, à l’issue d’une audience avec le premier ministre mauritanien, Mohamed Ould Bilal.

« Je me trouve en Mauritanie dans le cadre de la préparation de la fête de Tabaski. Au-delà de son caractère spirituel, la tabaski est un évènement économique et que le Sénégal à l’habitude de solliciter son voisin pour lui permettre de couvrir ses besoins en moutons », a déclaré Aly Saleh Diop.

La Mauritanie est l’un des principaux fournisseurs du Sénégal en moutons.

« Le Président Macky Sall a adressé une lettre circulaire à l’ensemble des ministères impliqués dans la préparation de la Tabaski pour leur dire de suspendre les taxes qui étaient assujetties au commerce de bétail entre nos deux pays sur une période allant de 60 jours avant la fête et 45 jours après la fête, et d’assouplir les conditions du transport du bétail depuis le territoire mauritanien jusqu’à n’importe quel point au Sénégal », a ajouté le ministre sénégalais de l’Elevage.

L’année dernière, le Sénégal avait exprimé aux autorités mauritaniennes une fourchette de 350.000 moutons pour satisfaire les besoins de ses marchés pendant la fête de la Tabaski (Aïd el Kebir).


Cridem