Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Travaux d’assainissement lancés par Ousmane Ngom en avril dernier : Des millions en l’air

Jeudi 1 Septembre 2011

Travaux d’assainissement lancés par Ousmane Ngom en avril dernier : Des millions en l’air
Aussitôt lancés, les travaux d’assainissement ont du coup montré leurs limites. Ils avaient suscité chez les populations des quartiers bénéficiaires l’espoir d’inscrire les inondations dans le registre des mauvais souvenirs. Mais, ce souvenir s’est ressuscité depuis quelques jours pour les populations des Hlm. Le lancement, présidé par le ministre de l’Intérieur, était doré sur tranche. Une enveloppe de 200 millions a été dégagée pour la réalisation. Les résultats n’ont, toutefois, pas suivi l’élan de départ. Les failles s’illustrent parfaitement.
Ces travaux, financés par la coopération espagnole, devaient profiter au quartier des Hlm, Lycée Charles De Gaulle, Garage Bango, Institut Al Azar, Ecole Justin Ndiaye et Centre de santé de Léona. Seulement, dans ces endroits cités où se sont effectués les travaux d’assainissement, les eaux de pluies sont toujours au rendez-vous, à tire-larigot. Et A. Dieng de s’interroger sur l’utilité de ces travaux. Selon cette habitante des Hlm, c’est à la mord-moi le nœud et de l’argent jeté à travers la fenêtre. ‘Cela n’a rien servi. Rien n’a changé ici, la situation est pareille aux dernières années. Aucune évacuation n’est notée. Les eaux continuent de refouler dans nos maisons’, martèle-t-elle. ‘C’est une semaine avant la forte pluie que les travaux ont été inaugurés’, informe la dame. Pour éviter de marcher dans ces eaux devenues verdâtres, elle doit faire un grand détour.
Sa maison jouxte le Lycée Charles De Gaulle qui a aussi renoué avec ses vieilles habitudes. Cet établissement est réputé être chaque année le dernier à recevoir ses élèves. Et cela est toujours dû aux eaux de pluie qui occupent l’espace scolaire tout le long de l’hivernage.
Interpellé sur les défaillances notées dans les nouvelles installations, Momath Socé a précisé que les récents travaux d’assainissement sont du ressort de la Direction de la protection civile.

Aïda Coumba Diop


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.